email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Roumanie / Luxembourg / Suède

Le 2e long-métrage de Bogdan Mirică, Boss, sortira dans son pays au printemps prochain

par 

- Après Dogs et la série HBO Shadows, le réalisateur roumain confirme sa prédilection pour le thriller/film de genre

Le 2e long-métrage de Bogdan Mirică, Boss, sortira dans son pays au printemps prochain
Laurenţiu Bănescu dans Boss (© Adi Marinesci)

Quiconque chercherait un duo réalisateur-producteur spécialisé dans les thrillers au sein de l’industrie du film roumaine (qui pratique très peu le cinéma de genre) devrait résolument s'intéresser au travail de Bogdan Mirică et Corneliu Porumboiu. Après avoir lancé en 2016 le premier long-métrage de Mirică, Dogs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bogdan Mirica
fiche film
]
, sélectionné à Cannes, et s'être essayé au genre lui-même avec Les Siffleurs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Corneliu Porumboiu
fiche film
]
, Porumboiu, entouré de son équipe, prépare à présent la sortie nationale du deuxième long-métrage de Mirică, Boss. Ce film est produit par Porumboiu et Roxana Garet à travers la société 42 Km Film (Roumanie), en coproduction avec Gilles Chanial pour Les Films Fauves (Luxembourg), Sean Wheelan pour Filmgate Films (Suède), Anthony Muir et Kristina Börjeson pour Film i Väst (Suède).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario, écrit par le réalisateur, suit Bogdan (Laurenţiu Bănescu, surtout connu pour avoir joué le personnage principal de 6.9 on the Richter Scale [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nae Caranfil
fiche film
]
de Nae Caranfil), un conducteur d’ambulance méticuleux travaillant dans un Bucarest paupérisé qui prend part à un vol à main armée avec trois hommes qu'il connaît à peine. Comme le cambriolage tourne au désastre, Bogdan commence une enquête détaillée, presque compulsive, pour découvrir l'identité véritable de ses complices, mais plus il collecte d'informations, plus il sombre dans une spirale de peur et de paranoïa.

Le budget du film se monte à 1,48 million d'euros, dont 560 000 euros viennent du Centre national de la cinématographie roumain. Le Fonds cinéma du Luxembourg a également apporté son soutien au projet. Le tournage s’est effectué l’année dernière entre la fin octobre et le début décembre, principalement à Bucarest et dans ses alentours, mais aussi dans la ville de bord de mer de Mangalia. La photographie a été assurée par Andrei Butică. Les personnages secondaires sont incarnés par Ioana Bugarin, Sergiu Costache, Teodor Corban, Cosmina Stratan, Cuzin Toma, Mimi Brănescu et Diana Cavallioti.

Le réalisateur a dit à Cineuropa : "Boss n’a pas du tout été facile à faire. Il comporte beaucoup de lieux de tournage spectaculaires, mais tourner là était très risqué, donc tout devait être préparé dans le moindre détail. Par exemple, nous avions un tournage de nuit sur un site de construction actif, où nous devions aussi faire une cascade […]. Tout le monde, c'est-à-dire l'équipe de production, les cascadeurs et la police (qui ont beaucoup participé) devaient se coordonner parfaitement". Par rapport à l’esprit de l’histoire, le réalisateur explique : "Dans Boss, plus que jamais, j’essaie de saisir l'aliénation ressentie par un individu qui vit anonymement parmi ses pairs dans une société où chaque interaction, aussi insignifiante qu’elle puisse être, et en fait un jeu d'équilibre des forces où seul le plus apte survit".

Bad Unicorn lancera Boss sur les écrans roumains au printemps 2023.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy