email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

CINEMAMED 2022

Le bleu du caftan ouvre le Festival cinéma méditerranéen de Bruxelles

par 

- La 22e édition du festival se tiendra du 2 au 10 décembre prochains avec pas moins de 60 films au programme

Le bleu du caftan ouvre le Festival cinéma méditerranéen de Bruxelles
Le bleu du caftan de Maryam Touzani

Les cinémas méditerranéens seront à nouveau à l’honneur à Bruxelles en ce mois de décembre avec la 22e édition du Cinemamed - Festival cinéma méditerranéen. La programmation offrira au public l’opportunité de voyager dans les salles obscures aux quatre coins du bassin méditerranéen. L’ouverture se fera autour du deuxième film de Maryam Touzani (remarquée avec Adam [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en 2018), Le bleu du caftan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, découvert en mai dernier à Cannes dans la section Un Certain Regard, avec l’excellente comédienne belge Lubna Azabal.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La Compétition proposera 7 longs métrages, dont l’Ours d’or de la dernière Berlinale, le film espagnol Alcarràs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carla Simón
interview : Giovanni Pompili
fiche film
]
de Carla Simón. Également au programme, un certain nombre de coproductions belges: la coproduction belgo-israelienne Cinema Sabaya de Orit Fouks Rotem; Les Damnés ne pleurent pas [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Fyzal Boulifa (France/Belgique/Maroc), présenté aux Giornate degli autori à Venise; ou encore le documentaire d’animation d’Alain Ughetto dévoilé à Annecy Interdit aux chiens et aux Italiens [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alain Ughetto
fiche film
]
(France/Italie/Belgique/Portugal/Suisse). Le public belge pourra aussi découvrir le premier long métrage de Andrija Mardesic et David Kapac, The Uncle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrija Mardešić et David …
fiche film
]
, montré en avant-première à Karlovy Vary ; le deuxième long métrage de la réalisatrice palestinienne Maha Haj, Fièvre méditerranéenne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, présenté à Un certain regard à Cannes; et enfin le film turc Snow and the Bear [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la cinéaste Selcen Ergun qui vient d’ouvrir le Festival International du Film de Marrakech.

Le festival poursuit sa recherche de nouveaux talents avec la section RêVolution initiée l’année dernière, consacrée aux combats menés par la jeunesse actuelle pour trouver son émancipation, mêlant fictions et documentaires. L’occasion de découvrir le premier long métrage de fiction de la réalisatrice tunisienne Erige Sehiri Sous les figues [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Erige Sehiri
fiche film
]
, marivaudage estival traversé de questionnements sociétaux dévoilé à la Quinzaine des Réalisateurs et récemment lauréat du Bayard d’or au Festival de Namur; le documentaire libanais Sirens de Rita Baghdadi, portrait du premier groupe de métal féminin du monde arabe. Musique encore, d’un tout autre genre dans Houria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la réalisatrice algérienne Mounia Meddour (Papicha [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mounia Meddour
fiche film
]
), avec Lyna Khoudri, qui rêve de danse classique. Portraits de femmes toujours pour Amanda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Italienne Carolina Cavalli, premier long métrage propulsé à Toronto, ou Ramona [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrea Bagney
fiche film
]
de l’Espagnole Andrea Bagney, découvert à Karlovy Vary. Enfin, cette section permettra également de mettre en lumière le film palestinien Alam [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Firas Khoury, et le documentaire français Que Dieu te protège de Cléo Cohen.

Au-delà de ces deux sections compétitives, le festival organise également un panorama, regroupant 17 films inédits en Belgique - parmi lesquels quelques films français attendus comme La Petite Bande [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pierre Salvadori
fiche film
]
de Pierre Salvadori, Les Miens [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Roschdy Zem, ou Les Harkis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Philippe Faucon
fiche film
]
de Philippe Faucon -, ou encore la sélection Medoc, dédiée aux cinémas documentaires.

Le festival se clôturera en beauté avec la projection du nouveau film de l’Italien Emanuele Crialese, L’Immensità [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emanuele Crialese
fiche film
]
, présenté à Venise en septembre dernier, avec la star espagnole Penelope Cruz.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy