email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

SUNDANCE 2023 Compétition World Cinema Dramatic

Critique : Parmi nous

par 

- Une mystérieuse invasion extraterrestre précipite une jeune mariée enceinte sur les routes du Maroc et vers une profonde remise en question dans le captivant premier long de Sofia Alaoui

Critique : Parmi nous
Oumaïma Barid dans Parmi nous

"Le monde physique repose sur un univers beaucoup plus complexe. Comme les poissons qui ne voient pas l’eau dans laquelle ils sont, nous sommes immergés dans quelque chose que ne voyons pas non plus." Ce n’est pas grave si vous avez raté les cours de philosophie sur l’allégorie de la caverne de Platon et ses humains enchaînés pensant saisir la vérité, mais n’en percevant en réalité que l’apparence. Car Parmi nous [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Sofia Alaoui
fiche film
]
, le très bon premier long métrage de la cinéaste franco-marocaine Sofia Alaoui, dévoilé au Festival de Sundance, dans la Compétition World Cinema Dramatic, en délivre une séduisante version post-moderne, féministe et teintée de fantastique, le tout au rythme d’un road movie à suspense ancré dans une superbe enveloppe visuelle.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Tu dois faire des efforts, Itto. C’est ma famille, c’est notre famille." Être jeune mariée, enceinte de plusieurs mois, issue d’une classe sociale regardée de haut par une froide belle-famille chez qui l’on vit et tuer le temps dans la cage dorée d’une luxueuse villa isolée tandis que les hommes de la famille, obnubilés par l’argent, partent faire des affaires, est loin d’être facile pour la jeune, belle, sensible et fragile Itto (Oumaïma Barid dans sa première apparition à l’écran) malgré l’amour de son époux Amine (Mehdi Dehbi). Mais tout bascule très vite quand la région est bouclée par l’armée pour une angoissante raison inconnue.

Séparée de toute la famille bloquée chez le gouverneur à Khourigba, Itto, armée de son seul portable, tente de la rejoindre, embarquée sur le tripoteur d’un voisin sur les routes désertiques au cœur des montagnes de l’Atlas. Mais trahie, elle se retrouve encore plus loin au Sud, dans un petit village rural où elle rencontre Fouad (Fouad Oughaou) qui accepte, en dépit de sa colère contre les privilèges des possédants et le dogmatisme religieux, de l’aider à remonter vers le Nord. Surtout, l’étrange événement déclencheur est devenu mondial : il s’agit d’une invasion extraterrestre dont les répercussions à l’échelle individuelle et collective s’imposent indiciblement et encore très mystérieusement. Pour Itto commence aussi un troublant voyage intérieur vers l’éveil…

Se déployant sur une petite semaine, l’intrigue passionnante écrite par la réalisatrice progresse sur un fil très fermement tendu entre réalisme et suggestion fantastique, jouant sur une incarnation extraterrestre intermédiaire à travers les animaux (les chiens, les oiseaux) et sur un délitement subtil de l’atmosphère. Poussant jusqu’au dédoublement mystique, le film tisse en profondeur le récit d’une libération féministe et la nécessité d’une renaissance sociétale et religieuse en passant par un chaos qui révèle les liens composant toute la trame des humains et de la nature. Un parcours initiatique ("si vous vous connaissez vous-mêmes, vous connaissez la vérité de tout") qui renouvelle très habilement les codes du cinéma de genre en s’appuyant sur une impressionnante maîtrise visuelle et sonore pour un premier long métrage (mentions à Noé Bach à la direction de la photographie et à Amine Bouhafa pour la musique). Des débuts donc plutôt remarquables pour Sofia Alaoui et qui plairont facilement à de nombreux spectateurs.

Produit par Wrong Films et SRAB Films, et coproduit par Arte France Cinéma et les sociétés marocaines Dounia Productions et Jiango Films, Parmi nous est vendu par Totem Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy