email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

GAND 2023

Le Film Fest Gent fête sa 50e édition

par 

- Une série de 25 courts spécialement commandés pour l'occasion à des réalisateurs et compositeurs de renom viendra compléter un programme comme toujours très riche

Le Film Fest Gent fête sa 50e édition
Amal de Jawad Rhalib

Les réalisateurs Paul Schrader, Terence Davies, Jacqueline Lentzou ou encore Ildikó Enyedi, ainsi que les compositeurs Gabriel Yared, Howard Shore, Jung Jae-il et Colin Stetson comptent parmi les artistes de talent qui ont été recrutés par le Film Fest Gent pour collaborer à 25 courts-métrages commandés spécialement pour célébrer la 50e édition de l'événement. Le Film Fest Gent, où sont décernés les World Soundtrack Awards, a toujours prêté une attention particulière à la musique des films et les 25 courts en question (visionnables en ligne ici) ont tous commencé par un morceau original conçu par un compositeur de renommée mondiale, et c'est à partir de la musique que les réalisateurs ont créé des images.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
madrid film office feb 2024 elena central

C’est une expérience artistique audacieuse, du genre que le festival a toujours mis en avant, et continue de promouvoir à travers un programme riche comprenant plus de 100 films qui vont être projetés dans la ville belge du 10 au 21 octobre.

Les festivités vont commencer avec, en ouverture, le film récemment projeté en compétition à Venise Holly [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fien Troch
fiche film
]
de la Belge Fien Troch, dont tous les films ont joué au festival. Il est rejoint, parmi les séances de gala et séances spéciales, par le titre révélé à Berlin 20,000 Species of Bees [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Estíbaliz Urresola
fiche film
]
d'Estibaliz Urresola Solaguren, All of Us Strangers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Britannique Andrew Haigh, qui a fait sa première à Telluride, le documentaire And the King Said, What a Fantastic Machine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Axel Danielson et Maximili…
fiche film
]
d'Axel Danielson et Maximilien Van Aertryck, qui a fait sa première à Sundance, N'attendez pas trop de la fin du monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Jude
fiche film
]
du Roumain Radu Jude, dévoilé à Locarno, Les Indésirables [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ladj Ly et Giordano Gederl…
fiche film
]
de Ladj Ly, qui a fait sa première mondiale à Toronto, et le biopic Ferrari [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du cinéaste américain Michael Mann, dévoilé à Venise. On trouve aussi dans cette section plusieurs films lancés à Cannes, notamment les candidats à la Palme Les Herbes sèches [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nuri Bilge Ceylan
fiche film
]
du maestro turc Nuri Bilge Ceylan, Les Feuilles mortes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Finlandais Aki Kaurismäki, The Old Oak [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du vétéran britannique Ken Loach, le délectable candidat français aux Oscars La Passion de Dodin Bouffant [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Tran Anh Hung, Perfect Days [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Wim Wenders et L'Enlèvement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Marco Bellocchio, ainsi que le gagnant de la section Un Certain Regard, How to Have Sex [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Molly Manning Walker
fiche film
]
de la Britannique Molly Manning Walker, et Le Temps d'aimer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Katell Quillévéré
fiche film
]
de Katell Quillévéré (Cannes Premières). Amal [+lire aussi :
critique
interview : Jawad Rhalib
fiche film
]
, du réalisateur belgo-marocain Jawad Rhalib, fera sa première mondiale dans cette section. Le Garçon et le Héron de Hayao Miyazaki fera la clôture du festival.

Les films sélectionnés en compétition officielle se disputeront le Grand prix du meilleur film et le Prix Georges Delerue de la meilleure bande originale ou du meilleur design sonore, remis par un jury international comprenant le compositeur canadien-américain Colin Stetson, le réalisateur né à Gand Lukas Dhont, la réalisatrice grecque Jacqueline Lentzou, l'actrice canadienne Anne Dorval, Jessica Kiang, critique et programmatrice du Festival international du film de Belfast, le réalisateur français Sébastien Lifshitz et la Colombienne Juanita Onzaga. Les films en lice sont Astrakan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Français David Depesseville (présenté à Locarno), le gagnant du Léopard d'or Critical Zone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Iranien Ali Ahmadzadeh, Sweet Dreams [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ena Sendijarević
fiche film
]
d'Ena Sendijarević, Augure [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Baloji
fiche film
]
du Belge Baloji et The Delinquents [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rodrigo Moreno
fiche film
]
de l'Argentin Rodrigo Moreno, tous deux dévoilés à Cannes dans la section Un Certain Regard, Here [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bas Devos
fiche film
]
du Belge Bas Devos et The Siren [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Iranienne Sepideh Farsi, déjà au programme à Berlin, Moi, capitaine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Italien Matteo Garrone, primé à Venise, Pauvres créatures [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Yorgos Lanthimos
fiche film
]
de Yorgos Lanthimos, gagnant du Lion d'or de l'année, et Smoke Sauna Sisterhood [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Anna Hints
fiche film
]
de l'Estonienne Anna Hints, dévoilé à Sundance.

Beaucoup d’autres titres qui se sont illustrés dans les festivals seront projetés, notamment Blackbird Blackbird Blackberry [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elene Naveriani
fiche film
]
d'Elene Naveriani (Quinzaine des Cinéastes), Fermer les yeux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Víctor Erice (Cannes Première), ou encore Notre corps [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Claire Simon (Berlinale). En première mondiale, le public pourra découvrir Zlata, le premier long-métrage du Belge Mattias Bavré, un documentaire qui suit une adolescente ukrainienne qui a fui la guerre pour s'installer à Gand.

Gand va célébrer la musique de jeu vidéo avec un concert spécial organisé le jeudi 19 octobre au Capitole Gent qui s'intitule "Press Play: Music in Games". Il faut aussi noter qu'est prévue la première mondiale de Gift du Japonais Ryûsuke Hamaguchi, une version plus courte et sans dialogues de son film Le Mal n'existe pas, qui a fait sa première cette année à la Mostra de Venise. La compositrice Eiko Ishibashi jouera la musique du film en direct lors de sa première du mercredi 18 octobre, au matin.

Le festival s'achèvera sur la 23e édition des World Soundtrack Awards, dans le cadre desquels Laurence Rosenthal et Nicola Piovani seront honorés pour l'ensemble de leurs carrières.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy