email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

MARRAKECH 2023

Motherhood parmi les primés des Ateliers de l’Atlas de Marrakech

par 

- Meryam Joobeur est récompensée avec Mo Harawe et Mia Bendrimia au rayon post-production, Halima Ouardiri, Rokhaya Marieme Balde, Fradique et Sammy Baloji du côté du développement

Motherhood parmi les primés des Ateliers de l’Atlas de Marrakech
Les primés des Ateliers de l’Atlas 2023

Organisé du 27 au 30 novembre dans le cadre du Festival International du Film de Marrakech, la 6e édition des Ateliers de l’Atlas (dirigés par Rémi Bonhomme) a réuni 300 professionnels internationaux autour d’une sélection de 16 projets en développement et de 10 films en tournage ou en postproduction. Un engouement totalement justifié pour un événement qui a accompagné depuis sa naissance 136 projets et films dont de nombreux ont fini dans les vitrines des plus grands festivals, notamment quatre à Cannes en mai dernier (Les Meutes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kamal Lazraq
fiche film
]
de Kamal Lazraq, La mère de tous les mensonges d’Asmae El Moudir, Inchallah un fils [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Amjad Al Rasheed et Déserts [+lire aussi :
critique
interview : Faouzi Bensaïdi
fiche film
]
de Faouzi Bensaïdi).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cette année, le jury des prix Atlas à la postproduction (composé de Ava Cahen, Meriem Benm’Barek et Mohamed Hefzy) a notamment distingué Motherhood de la Canado-Tunisienne Meryam Joobeur, un premier long métrage centré sur Aicha qui a le don de faire des rêves prophétiques. Elle vit dans un village isolé du nord de la Tunisie avec son mari, Brahim, et leur plus jeune fils, Adam. La famille vit dans l’angoisse depuis que les fils aînés ont décidé de s’engager dans la violence de la guerre. Des mois plus tard, Mehdi revient à la maison sans crier gare, accompagné d’une mystérieuse femme enceinte, Reem. Leur arrivée réveille de vieilles blessures et les plongent dans des ténèbres qui menacent de s’étendre au village tout entier…

Deux autres premiers longs ont été primés : The Village Next To Paradise du Somalien Mo Harawe et le documentaire Le Magma (The Magma) de la Franco-Algérienne Mia Bendrimia (produit par les Français de Nazar Films et coproduit par les Algériens de 19, Mulholland Drive).

Le jury des prix Atlas au développement (composé de Katrin Pors, Sarah Chazelle et Fayçal Hassaïri Ladjimi) a distingué quatre projets, en particulier le premier long métrage Amnesie (Amnesia) de la Palestinienne basée à Berlin Dima Hamdan.

Deux autres premiers longs métrages en développement ont aussi été primes : La Camel Driving School (The Camel Driving School) de la Suisso-Marocaine Halima Ouardiri et La passion d’Aline (The Passion of Aline) de la Sénégalaise Rokhaya Marieme Balde. Un palmarès des titres en développement complété par un projet de second long : Hold Time For Me de l’Angolais Fradique.

À signaler enfin que le Prix ArteKino International est allé à Il Padre selvaggio. Ce premier long en développement de Sammy Baloji est une adaptation dans le Congo d’aujourd’hui de l’œuvre éponyme de Pier Paolo Pasolini, un scénario écrit en 1962 pour un film inédit.

Le palmarès :

Prix Atlas à la postproduction (30 000 euros)
Motherhood - Meryam Joobeur (Tunisie/France/Canada)
Production : Sarra Ben Hassen (Instinct Bleu), Tanit Films, Midi La Nuit
Ventes : Luxbox

Prix Atlas à la postproduction (20 000 euros)
The Village Next To Paradise - Mo Harawe (Autriche/Allemagne/France/Somalie)              
Production : Sabine Moser et Oliver Neumann (FreibeuterFilm), NikoFilm, Kazak Productions, Maanmaal ACC

Prix Atlas à la postproduction (10 000 euros)
Le Magma (The Magma) - Mia Bendrimia (France/Algérie)         
Production : Kira Simon-Kennedy (Nazar Films)

Prix Atlas au Développement (30 000 euros)
Amnesie - Dima Hamdan (Palestine/Suède)            
Production : Tony Copti (Fresco Films), Laika Film Productions and Television

Prix Atlas au Développement (20 000 euros)
La Camel Driving School (The Camel Driving School) - Halima Ouardiri (France/Canada/Maroc)
Production : Margaux Juvénal (Indie Prod), Take Shelter, Art & Essai

Prix Atlas au Développement (5 000 euros)
La passion d’Aline (The Passion of Aline) - Rokhaya Marieme Balde (Suisse/Sénégal)
Production : Chantal Scheiner (Seeland Filmproduktion)

Prix Atlas au Développement (5 000 euros)
Hold Time For Me (Segura para min o tempo) - Fradique (Allemagne/Espagne/Angola)
Production : Laura Kloeckner (Seera Films), Migranta Films, Uika Filmes

Prix ArteKino International (6 000 euros)        
Il Padre selvaggio - Sammy Baloji (Belgique/Italie/République Démocratique du Congo)
Production : Rosa Spaliviero (Twenty Nine Studio & Production), Red House

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy