email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2024 Compétition

Critique : Small Things Like These

par 

- BERLINALE 2024 : À partir du livre du même nom de Claire Keegan, le réalisateur belge Tim Mielants brosse le tableau d'une petite ville troublée par l'indifférence

Critique : Small Things Like These
Cillian Murphy dans Small Things Like These

La province irlandaise dans les années 1980 : une bonne sœur pousse de force une adolescente vers une porte tandis que la jeune fille en détresse hurle : "Papa ! Papa !". À quelques mètres seulement, caché dans l’ombre, un charbonnier du coin observe cette scène terrifiante, son corps enveloppé par l'obscurité et sa figure noire assurant son invisibilité. Pétrifié sur place, l’homme sait qu’il doit faire quelque chose, que c'est un devoir : son regard trahit toutes ses pensées, tandis que la caméra se rapproche de son visage crasseux.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
Hot docs EFP inside

C'est le premier moment coup de poing que propose le Belge Tim Mielants dans son troisième long-métrage, Small Things Like These [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui vient de faire sa première au Berlinale Palast comme film d'ouverture du Festival de Berlin, dans la section compétition. Mielants, qui s’est aussi fait un nom comme réalisateur pour la télévision, retrouve ici la star de Peaky Blinders, Cillian Murphy, dans son Irlande natale. Il se trouve par ailleurs que le scénariste de Small Things Like These, Enda Walsh, est l'auteur de la pièce dans laquelle le comédien a fait ses débuts, pour se retrouver ensuite dans l'adaptation de ce travail pour le grand écran, Disco Pigs.

Le charbonnier qu'il incarne, Bill Furlong, se lève tous les jours avant l’aube pour amener des sacs de charbon aux établissements locaux et ne rentre chez lui que tard le soir. Alors, il se lave consciencieusement et dîne avec sa femme et ses cinq filles : savonner, rincer, répéter. Sa gentille rencontre avec un jeune du coin casse un peu sa routine et révèle la grande moralité de Bill, mais son épouse, Eileen (Eileen Walsh), l’engage à se mêler de ses affaires. De même, après avoir été témoin de l’internement forcé de la jeune fille (Zara Devlin, qui fait l'effet d'un sosie de Jessie Buckley) dans le couvent d'à-côté et de ses appels au secours, le dilemme éthique de Bill est clair : agir ou ne pas agir ? Que faire dans cette province irlandaise où la passivité est l'attitude prescrite, ce qui ne l'empêche pas d'être plus sinistre que le scandale.

À mi-chemin entre film à mystère et étude de personnage, le nouveau film de Mielants fonctionne mieux dans le premier registre, son tort étant peut-être de proposer une adaptation trop fidèle du roman du même nom de Claire Keegan, finaliste au Booker Prize, dont le film est tiré. Il en allait de même pour Eileen de William Oldroyd (également tiré d'un roman finaliste au Booker Prize, mais co-adapté par son écrivaine, Ottessa Moshfegh), à la différence près que Small Things Like These ne fait pas le poids en termes d'intrigue.

À travers des longs plans balayant et des travellings, Mielants décrit Bill en mouvement, marchant et évoluant avec détermination dans une petite ville qui préférerait rester tranquille et silencieuse. Ceci permet au réalisateur de dépeindre efficacement la routine pénible et répétitive du père de famille, mais Small Things Like These pèche à cause de son scénario, qui met trop l'accent, alors que ce n'était pas nécessaire, sur des flashbacks assez fades montrant l’enfance de notre héros, avec ses Noël hantés par des souvenirs de deuil et de déceptions qui n'ajoutent aucune substance aux motifs tragiques du film.

Les moments difficiles qui ponctuent la vie quotidienne de Bill sont posés sur une trame squelettique de gros plans sur le regard bouleversé (toujours efficace) de Murphy, mais ça ne suffit pas à remplir les blancs émotionnels. L'interprétation cinglante d'Emily Watson (Chernobyl, Punch-Drunk Love) dans le rôle de sœur Marie dans la deuxième moitié du film rehausse le niveau de férocité du thème central qui plane sur le film : celui des "blanchisseries Madeleine", tristement célèbres en tant qu'asiles destinés aux "femmes perdues", qu'on forçait aussi à y travailler. La thème orchestral flottant composé par Senjan Jansen et le design sonore (qui rapproche le cliquetis du fonctionnement interne du couvent à celui des chaînes de prison) complètent le tableau : celui d’une petite ville troublée par l’indifférence.

Small Things Like These a été coproduit par Big Things Films (Irlande) et Wilder Content (Belgique). Les ventes internationales du film sont gérées par FilmNation.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)


Galerie de photo 15/02/2024 : Berlinale 2024 - Small Things Like These

27 photos disponibles ici. Faire glisser vers la gauche ou la droite pour toutes les voir.

Alan Moloney, Catherine Magee, Cillian Murphy, Drew Vinton, Eileen Walsh, Emily Watson, Matt Damon, Tim Mielants, Zara Devlin
© 2024 Dario Caruso for Cineuropa - dario-caruso.fr, @studio.photo.dar, Dario Caruso

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy