email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2024 Quinzaine des Cinéastes

Cap sur la singularité pour la Quinzaine des Cinéastes cannoise

par 

- 21 longs métrages au menu, dont deux d’animation et deux documentaires, pour une sélection riche en surprises et dominée par Patricia Mazuy, Jonas Trueba et Thierry de Peretti

Cap sur la singularité pour la Quinzaine des Cinéastes cannoise
La Prisonnière de Bordeaux de Patricia Mazuy

"L’esprit est de tracer une véritable ligne éditoriale plutôt que de cartographier la production mondiale. Il y a donc des paris, des choix affirmés, des coups de coeur et même des films qui ont divisé le comité de sélection. Il s‘agit de créer une identité forte avec une boussole : la singularité d’une écriture à travers la mise en scène, sans négliger pour autant la poésie, l’authenticité, l’émotion, l’imaginaire."

Après avoir stupéfait nombre d’observateurs l’an dernier avec une sélection très audacieuse, voire radicale par certains aspects, Julien Rejl, le délégué général de la Quinzaine des Cinéastes persiste et signe avec le programme de la 56e édition de la section parallèle (qui se déroulera du 15 au 25 mai dans le cadre du 77e Festival de Cannes) dévoilé aujourd'hui au Forum des images, à Paris. Diversité, surprises et découvertes figurent en effet au menu composé de 21 longs métrages (auxquels s’ajoutent neuf courts). Une affiche incluant neuf titres européens, cinq nord-américains, trois asiatiques, trois sud-américains et un africain (dont quatre premiers longs métrages).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cinq cinéastes français seront de la partie : la regrettée Sophie Fillières qui ouvrira la Quinzaine avec Ma vie ma gueule [+lire aussi :
critique
fiche film
]
, la chevronnée Patricia Mazuy (notamment passée en compétition en 2022 à Locarno avec Bowling Saturne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Patricia Mazuy
fiche film
]
) avec La prisonnière de Bordeaux [+lire aussi :
critique
interview : Patricia Mazuy
fiche film
]
(qui compte Isabelle Huppert et Hafsia Herzi au casting), Thierry de Peretti (révélé à la Quinzaine en 2013 avec Les Apaches [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, passé par la Semaine de la Critique en 2017 avec Une vie violente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et par la compétition à San Sebastián en 2021 avec Enquête sur un scandale d’État [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thierry de Peretti
fiche film
]
) avec À son image [+lire aussi :
critique
interview : Thierry de Peretti
fiche film
]
, le duo Caroline Poggi - Jonathan Vinel (découvert à Toronto Platform en 2018 avec Jessica Forever [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) avec Eat The Night [+lire aussi :
critique
interview : Caroline Poggi et Jonathan…
fiche film
]
, et Jean-Christophe Meurisse (révélé avec Apnée [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
à Semaine de la Critique 2016 et apprécié en séance de minuit en 2021 avec Oranges sanguines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean-Christophe Meurisse
fiche film
]
) avec Les pistolets en plastique [+lire aussi :
critique
interview : Jean-Christophe Meurisse
fiche film
]
, qui clôturera la Quinzaine.

Deux autres cinéastes européens ont été sélectionnés : l’Espagnol Jonas Trueba (en compétition à San Sebastián en 2021 et en 2016 avec Qui à part nous [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonás Trueba
fiche film
]
et La reconquista [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Trueba
fiche film
]
, prix spécial du jury à Karlovy Vary en 2022 avec Venez voir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonás Trueba
fiche film
]
et mention spéciale en 2019 avec Eva en août [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonás Trueba
fiche film
]
) avec Septembre sans attendre [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 et le Portugais Paulo Carneiro avec le documentaire hybride Savanna and The Mountain [+lire aussi :
critique
interview : Paulo Carneiro
fiche film
]
. Un contingent du Vieux Continent auquel on peut ajouter le Danois d’origine palestinienne Mahdi Fleifel (apprécié au Panorama de la Berlinale 2013 avec le documentaire A World Not Ours [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) avec son premier long de fiction Vers un pays inconnu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mahdi Fleifel
fiche film
]
et l’Indien Karan Kandhari avec la production britannique Sister Midnight [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
.

Le cinéma indépendant nord-américain est très bien représenté avec Une langue universelle du Canadien Matthew Rankin et quatre films venus des Etats-Unis : Christmas Eve in Miller's Point de Tyler Taormina (son 3e long après Ham on Rye révélé à Cineasti del presente à Locarno en 2019 et Happer’s Comet dévoilé au Forum de la Berlinale 2022) et les premiers longs Eephus [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 de Carson Lund, Good One d’India Donaldson (déjà passé par le Festival de Sundance) et Gazer de Ryan J. Sloan.

Pour l’Asie ont aussi été retenus deux long métrages japonais (le film d’animation Ghost Cat Anzu [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 du duo Yoko Kuno - Nobuhiro Yamashita et Desert of Namibia de Yôko Yamanaka) et Mongrel [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Chiang Wei Lang et Yin You Qiao (qui associe en production Taïwan, Singapour et la France). L’Amérique Latine sera en vitrine avec le film d’animation Los Hiperbóreos des Chiliens Cristóbal Leon et Joaquin Cociña (mention du jury à Annecy en 2018 avec La Casa Lobo), le documentaire The Falling Sky [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 des Brésiliens Eryk Rocha (notamment prix de l’Oeil d’or à Cannes en 2016 avec Cinema Novo) et Gabriela Carneiro da Cunha, et Algo viejo, algo nuevo, algo prestado [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 de l’Argentin Hernán Rosselli (découvert en 2014 avec Mauro). L’Afrique sera représentée par l’Égyptienne Hala Elkoussy (révélée à Rotterdam Bright Future en 2017 avec Cactus Flower) avec East of Noon [+lire aussi :
critique
interview : Hala Elkoussy
fiche film
]
.

Enfin, la Quinzaine rendra hommage à la cinéaste Chantal Akerman avec son film Histoires d'Amérique : Food, Family and Philosophy (1989), en séance spéciale.

La sélection :

Longs-métrages

Ma vie ma gueule [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Sophie Fillières (France) (film d'ouverture)
À son image [+lire aussi :
critique
interview : Thierry de Peretti
fiche film
]
- Thierry de Peretti (France)
Christmas Eve in Miller's Point - Tyler Taormina (États-Unis)
Desert of Namibia - Yôko Yamanaka (Japon)
East of Noon [+lire aussi :
critique
interview : Hala Elkoussy
fiche film
]
- Hala Elkoussy (Pays-Bas/Égypte/Qatar)
Eat The Night [+lire aussi :
critique
interview : Caroline Poggi et Jonathan…
fiche film
]
- Caroline Poggi et Jonathan Vinel (France)
Eephus [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 - Carson Lund (États-Unis/France)
Gazer - Ryan J Sloan (États-Unis)
Ghost Cat Anzu [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Yôko Kuno et Nobuhiro Yamashita (Japon/France)
Good One - India Donaldson (États-Unis)
Mongrel [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Chiang Wei Liang et You Qiao Yin (Taïwan/Singapour/France)
La prisonnière de Bordeaux [+lire aussi :
critique
interview : Patricia Mazuy
fiche film
]
- Patricia Mazuy (France)
Savanna and the Mountain [+lire aussi :
critique
interview : Paulo Carneiro
fiche film
]
- Paulo Carneiro (Portugal/Uruguay)
Sister Midnight [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Karan Kandhari (Royaume-Uni/Inde/Suède)
Algo viejo, algo nuevo, algo prestado [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 - Hernán Rosselli (Argentine/Espagne/Portugal)
The Falling Sky [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Eryk Rocha et Gabriela Carneiro da Cunha (Brésil/Italie)
Los hiperbóreos (The Hyperboreans) - Cristóbal León et Joaquín Cociña (Chile)
Septembre sans attendre [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 - Jonás Trueba (Espagne/France)
Vers un pays inconnu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mahdi Fleifel
fiche film
]
- Mahdi Fleifel (Palestine/Danemark)
Universal Language - Matthew Rankin (Canada)
Les pistolets en plastique [+lire aussi :
critique
interview : Jean-Christophe Meurisse
fiche film
]
 - Jean-Christophe Meurisse (France) (film de clôture)

Longs-métrages - Séance spéciale

Histoires d'Amérique: Food, Family and Philosophy (1989) - Chantal Akerman (Belgique)

Courts-métrages

Après le soleil (After the Sun) - Rayane Mcirdi (France/Algérie)
Extremely Short - Kōji Yamamura (Japon)
Immaculata - Kim Lêa Sakkal (Allemagne/Liban)
Les Météos d'Antoine (Antoine, Élise and Léandre) - Jules Follet (France)
Mulberry Fields - Nguyễn Trung Nghĩa (Vietnam)
Nuestra sombra (Our Own Shadow) - Agustina Sánchez Gavier (Argentine)
The Moving Garden - Inês Lima (Portugal)
Very Gentle Work - Nate Lavey (États-Unis)
When The Land Runs Away - Frederico Lobo (Portugal)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy