email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

FIDMARSEILLE 2024

42 premières mondiales en compétition au FIDMarseille

par 

- Au total, 122 films de 38 pays brillent dans la vitrine de la 35e édition du festival de la cité phocéenne qui se déroulera du 25 au 30 juin

42 premières mondiales en compétition au FIDMarseille
7 promenades avec Mark Brown de Vincent Barré et Pierre Creton

C’est un menu copieux et de belle qualité qu’a dévoilé le FIDMarseille pour sa 35e édition qui se tiendra du 25 au 30 juin et qui sera ouverte et clôturée par deux films très appréciés récemment à Cannes : Grand Tour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marta Donzelli et Gregorio…
interview : Miguel Gomes
fiche film
]
de Miguel Gomes (prix de la mise en scène sur la Croisette) et Miséricorde [+lire aussi :
critique
interview : Alain Guiraudie
fiche film
]
d’Alain Guiraudie. Un programme très riche qui mettra également à l’honneur via des rétrospectives l’actrice et chanteuse allemande Ingrid Caven, les cinéastes brésiliens Adirley Queirós et Joana Pimenta, et l’actrice française Agathe Bonitzer et sa mère, la regrettée réalisatrice Sophie Fillières.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

50 films composent les cinq compétitions de la 35e édition dont 42 seront présentés en première mondiale, cinq en première internationale et trois en première française. 14 longs métrages (dont 13 en première mondiale) se distinguent notamment dans la compétition internationale qui sera évaluée par un jury incluant le cinéaste suisse Cyril Schäublin, l’Espagnol José Luis Cienfuegos (directeur du Festival de Valladolid - Seminci) et l’écrivaine française Nathalie Léger. Parmi les titres en lice pointent huit (co)productions européennes : 7 promenades avec Mark Brown du sculpteur Vincent Barré et le réalisateur Pierre Creton (son nouveau travail après Un prince [+lire aussi :
critique
interview : Pierre Creton
fiche film
]
), Gold Songs [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 du Portugais Ico Costa (qui vient d’emporter la compétition nationale de l’IndieLisboa), If I Fall, Don’t Pick Me Up de l’Irlandais Declan Clarke, Triton (Merman) de la Roumaine Ana Lungu, È a questo punto che nasce il bisogno di fare Storia (It Is At This Point That The Need To Write History Arises) de l’Autrichienne Constanze Ruhm, Bluish [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de ses compatriotes Lilith Kraxner et Milena Czernovsky et la coproduction entre l’Allemagne, la Russie et la Chine Do You Want To See Part Two? signé cricri sora ren. La section est complétée par les nouveaux films des Argentins Mariano Llinás (Kunst Der Farbe) et Tatiana Mazú González (Todo documento de civilización (Every Document Of Civilization)), le Mexicain Nicolás Pereda (Lazaro de noche (Lazaro At Night)), la Chilienne Antonia Rossi (El espiritu de la araña (The Spirit Of The Spider)), le Brésilien Ricardo Alves Jr. (Amusement Park), le Libanais Ghassan Salhab (Contretemps (Day Is Night)) et le Philippin Khavn De La Cruz (Rizal’s Makamisa: Phantasm Of Revenge).

La compétition française réunit 10 titres : Voyage au bord de la guerre [+lire aussi :
critique
interview : Antonin Peretjatko
fiche film
]
, le nouveau film d’Antonin Peretjatko (La Fille du 14 Juillet [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), La chambre d’ombres du Colombien installé à Paris Camilo Restrepo (Prix du meilleur premier film à la Berlinale pour Los conductos [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Les Loups (The Wolves) d’Isabelle Prim, Festa Major de Jean-Baptiste Alazard, Frieda TV de Léa Lanoë, Harmonie (Harmony) de Bertrand Dezoteux et Pan to Mime de Michel S. Zumpf, et les moyen-métrages Habits d’automne (Autumn Clothes) de Yohei Yamakado et La Nuit d’à Côté (The Night Next Door) de Muriel Montini.

Neuf longs métrages seront aux prises dans la compétition Premiers Films, notamment ceux des Espagnols Alejandro Pérez Castellanos, Antonio Llamas et Jorge Rojas (Mitología de barrio (A Suburban Mythologic)) et les Suédois Kim Ekberg et Sawandi Groskind (XXL), 11 dans la compétition Ciné+ (organisée en partenariat avec le GNCR, avec le nouveau film du Portugais André Gil Mata À la lueur de la chandelle [+lire aussi :
critique
fiche film
]
, entre autres) et 14 courts métrages dans la compétition Flash.

À signaler également plusieurs premières mondiales dans la section Autres joyaux (Other Gems), en particulier Avant qu’il ne soit trop tard (Before It’s Too Late) de Mathieu Amalric, Cerveaux (Brains) de Philippe Petit, Suspension de Claire Doyon, La prunelle rouge de Pierre Louapre, The Blue Flower In The Land of Technology de l’Espagnol Albert García-Alzórriz i Guardiola, la production franco-allemande Le chant des pylônes (The Sounds of The Pylons) de Téano Horn et Léo Bayle et la production russo-française Normandie (Normandy) de Vadim Kostrov.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy