email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

ANNECY 2024

Critique : Living Large

par 

- Dans son premier long-métrage, la réalisatrice tchèque Kristina Dufková raconte l'histoire d'un adolescente brillant, mais avec quelques kilos en trop qui lui pèsent sur le coeur

Critique : Living Large

Le film d’animation en stop motion Living Large [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Kristina Dufková
fiche film
]
, qui est le premier long-métrage de la dessinatrice tchèque Kristina Dufková, en lice dans la section Contrechamp du Festival international du film d’animation d'Annecy, raconte l’histoire de Ben, un adolescent brillant doté d'un humour vif mais aussi de quelques kilos de trop qui lui pèsent sur le cœur – un cœur en émoi mu par ses sentiments (à sens unique) pour la douce Klara. Loin des clichés habituels sur le petit garçon en surpoids taciturne et manquant de confiance en lui, Ben vit sa vie sans trop s’occuper des vilains qui cherchent à rendre son quotidien de plus en plus difficile. Ses boutades spirituelles, son groupe de musiques, sa maman vétérinaire et sa passion pour la cuisine lui ont toujours suffi pour se protéger des méchancetés des plus bêtes de ses camarades, jusqu'à l’arrivée de la fascinante Klara, qui met littéralement tout sens dessus dessous.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dès les premières images du film, inspiré du roman semi-autobiographique La vie, en gros du Français Mikaël Ollivier, on a du mal à ne pas adorer Ben, avec son look involontairement hipster et ses réparties géniales, mais jamais offensantes. Ses grosses lunettes vertes et son amour pour les nombreux animaux avec lesquels il vit, de même que sa capacité à se faire aimer de tout le monde sans jamais être gnangnan le rendent unique. Le talent avec lequel la réalisatrice parvient à rendre très tangibles les émotions de Ben, mais aussi celles des autres personnages du film, est vraiment extraordinaire. Leurs réactions se lisent littéralement sur leurs visages, rendant les mots presque superflus.

Le poids de Ben n’a jamais été pour lui un problème, jusqu’à ce que l’infirmière de l’école l'avertisse des dangers auxquels il s’expose s’il ne se met pas immédiatement au régime. À ce moment-là, alors même qu'il est en train de tomber raide dingue de sa camarade, quelque chose en lui change. C’est le moment de choisir entre deux passions dévorantes : celle de la cuisine et celle qu’il a pour Klara. Si son surpoids et la désorientation que provoquent les premiers émois sont les thèmes centraux du film, c’est en définitive l’amour que Ben ressent pour lui-même qui devient l'axe autour duquel se construit toute l’histoire. Dans un moment de la vie où le rappel rassurant de l’enfance ne cesse de vous murmurer de douces paroles pour vous empêcher d’affronter l’inconnu qu'est l'âge adulte, Ben se bat pour trouver sa voix. Au-delà des problèmes typiques de l’adolescence, l’acceptation de soi est un sujet universel qui peut parler au jeune public comme aux adultes.

Indéniablement, dans la vie de Ben, tout ne va pas comme il le voudrait et parfois, il lui est vraiment difficile de gérer les tourments intérieurs qui l'empêchent de dormir, mais l’important est qu’à la fin de son aventure, il aura appris quelque chose de plus sur lui-même et sur la force inattendue qui vit en lui. C’est grâce à la musique qui l'accompagne pendant tout le film que Ben parvient à réfléchir sur les sensations qui le secouent. Les textes de ses chansons ainsi que la joie qu'il ressent en compagnie de ses amis musiciens se transforment, pour lui, en véritable porte de secours. Au-delà de ce que les autres peuvent attendre, seul l’amour qu’il arrivera à ressentir pour lui-même fera de lui l’adulte qu’il mérite de devenir.

Living Large a été produit par Barletta (République tchèque) en coproduction avec Novinski (Slovaquie) et Novanima Productions (France). Les ventes internationales du film sont gérées par Gebeka International.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy