email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS Hongrie

Etre sans destin à l’affiche en février

par 

- Coproduction européenne et film le plus cher du cinéma hongrois, le film de Lajos Koltai sera projeté pour la première fois le 8 février prochain à l’occasion du festival du film de Budapest

Etre sans destin à l’affiche en février

Coproduction européenne et film le plus cher du cinéma hongrois avec plus de 11 millions d’euros de budget, Etre sans destin (Fateless) de Lajos Koltai sera projeté pour la première fois le 8 février prochain à l’occasion du festival du film de Budapest. Une avant-première qui précèdera de deux jours sa sortie officielle dans les salles hongroises et italiennes.

Adaptation du roman publié en 1975 par le Hongrois Imre Kertesz, Prix Nobel de littérature 2002, Etre sans destin raconte l’histoire d’un enfant plongé dans l’horreur d’un camp de concentration nazi, une expérience vécue par le romancier à l’âge de 14 ans à Auschwitz-Birkenau, puis à Buchenwald. Premier long-métrage du talentueux chef-opérateur hongrois Lajos Koltai (nominé à l’Oscar en 2000 et récompensé par 2 David en Italie), le film a été tourné de janvier à juin 2004 en Hongrie et en Allemagne, réunissant un casting de plus de 150 acteurs, la musique étant signé par Ennio Morricone. Coproduit par les Hongrois de Magic Media (avec un financement très élevé de la l’Hungarian Motion Picture Foundation), les Allemand d’EuroArts Entertainment Filmproduktions et les Britanniques de Renegade Films, Etre sans destin a également bénéficié du soutien des fonds allemands MFG, MDM et MDR. Un montage financier original qui en fait d’ores et déjà un évènement majeur dans l’histoire du cinéma européen.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy