email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2005 Compétition

Les fantômes de Christian Petzhold

par 

Une mère a la recherche de son fils perdu. C’est en lisant les contes des frères Grimm que m’est venue l’idée d’un film qui parlerait de fantômes, d’identité, de la quête désesperée des racines”. C’est ainsi que Christian Petzhold raconte son film Ghosts, présenté aujourd’hui à Berlin en compétition.
Ce nouveau film du réalisateur comblé de prix de Wolfsburg et de The State I'm, trés bien accueilli par le public allemand malgré un impact moindre dans les autres pays, est un conte de fées plein d’amerture qui parle de régression sociale, de solitude et de besoin d’amour.
Pour suivre les errances de son héroïne désespérée dans un Berlin où domine la solitude, Petzhold a même mis à contribution Tilmann Büttner, roi de la steadycam (de Cours, Lola à L’arche russe [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Nous avons beaucoup travaillé sur la mémoire du corps et les espaces du souvenir”, explique le réalisateur.”Je n’aime pas les scripts trop rigides. J’ai cherché à réduire la trame à quelques répliques et laisser les acteurs s’approprier leurs personnages".
Ce film, réalisé grâce aux soutiens du Filmförderungsanstalt, du BKM Kulturelle Filmförderung des Bundes, et du Medienboard Berlin-Brandenburg, a été coproduit par les sociétés allemandes Schramm FIlm Koerner & Weber et Bayerischer Rundfunk/ ARTE, et les français de Les Films des Tournelles et d’ARTE France Cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy