email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BOX OFFICE République Tchèque

The new breed, crimes à succès

par 

- La production nationale place plusieurs de ses représentants dans le Top 15 du box-office tchèque dont le nouveau film de Jiří Svoboda, The new breed, un thriller inspiré d'un fait divers traumatique

The new breed, crimes à succès

Belle performance dans les salles tchèques du nouveau film de Jiří Svoboda, le thriller The new breed (Sametovì Vrazì). Inspiré d’un fait divers du début des années 90 baptisé "Les Meurtres d’Orlik", le nom du lac de Bohême où des cadavres furent alors découverts, le long métrage se maintient dans le trio de tête du box-office avec un total de près de 450 000 dollars de recettes en quatre semaines d’exploitation, tenant la dragée haute aux blockbusters américains.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Réalisé par un cinéaste très expérimenté (13 longs au cinéma et 24 à la TV), The new breed est sorti le 27 janvier dernier sur une combinaison de 20 copies portée depuis à 25 par son distributeur Bontonfilm. Interprété par Michal Dlouhy, Jan Dolansky, Richard Krajco, Alice Vesela, Lucie Benesova et Dusan Urban, le film raconte l’histoire de trois hommes d’affaires qui commettent quatre meurtres pour des questions d’argent. Des motivations qui constituent l’angle choisi par Jiri Svoboda pour traiter un sujet fascinant et choquant en raison de la violence, de la cruauté et de l’absence de valeurs morales des protagonistes. Produit par Hana Bílá pour Ceská Televize, The new breed est vendu à l’international par internationales CT-Telexport.

Plus globalement, la production nationale place plusieurs représentants dans le Top 15 du box-office tchèque. Le troisième épisode de la comédie Kamenak de Zdenek Troska, distribué par Prospero, pointe à la sixième place avec un total de 620 000 dollars de recettes en six semaines d’exploitation et le grand succès Snowboarders, signé Karel Janák (distribution Falcon) termine tranquillement sa carrière avec plus de 2,5 millions de dollars en 16 semaines à l’affiche. Enfin, Lovers and Murderers de Viktor Polesny (distribution Bontonfilm) a enregistré 356 000 dollars de recettes en 11 semaines.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy