email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Allemagne

Moisson européenne aux prémices du printemps

par 

La semaine dernière déboulait sur les écrans allemands, le film de Marc Rothemund, Sophie Scholl – Les derniers jours [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. En se plaçant directement à la quatrième place du box office, le film, auréolé de ses deux ours d’argents à la Berlinale, a déjà rapporté à son distributeur, X Verleih 750 000 euros de recettes. Deux documentaires allemands, le premier long métrage de l’artiste photographe, Oliver Schwabe, Egoshooter et la coproduction allemande avec le Canada et les Etats-Unis, le film d’horreur inspiré du jeu vidéo, Alone in the Dark, de l’allemand Uwe Boll, les sorties étaient sous le signe de la production nationale. White Noise était l’autre film fantastique de la semaine, lui aussi majoritairement canadien et américain, le premier long métrage pour le cinéma de l’anglais Geoffrey Sax, d’ordinaire derrière les caméras pour la télévision.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Si Sophie Scholl risque de marquer les esprits et le box office allemand, cette semaine a amené une vaste concurrence européenne sur les écrans. L’Italie est à l’honneur avec deux longs métrages : le film récent de Bernardo Bertolucci, Shandurai produit par Navert Film avec la BBC et Nos Meilleurs Années [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le film fleuve de Marco Tullio Giordanas primé à Cannes en 2003 par le jury d’Un Certain Regard. Il faut enfin compter encore avec l’anglais Code 46 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michael Winterbottom, la coproduction gréco-truc du prolifique et vénérable réalisateur turc, Atif Yilmaz, Egreti Gelin et avec plusieurs productions nationales, dont Rosenhülgel de Mari Cantu et le documentaire de Jeppe Ronde, The Swenkas. Reste un modeste challenger autrichien, Silentium [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Wolfgang Murnunberger, l’adaptation d’un roman policier du très renommé écrivain autrichien Wolf Hass. Le créateur du détective Brenner, a coécrit le scénario avec Josef Harder, star montante du cinéma autrichien, qui prête ses traits au détective. Autour d’un scandale pédophile, Silentium fait monter le suspens en cultivant un humour grinçant. Présenté à la Berlinale 2005 dans la section Panorama, le film a connu un beau succès en Autriche où il a rapporté après 11 semaines d’exploitations près d’ 1 300 000 euros à son distributeur national Luna.

Et la France reprend le flambeau ce samedi avec les nouvelles sorties. La langue bien pendue de Sara Forestier enchantera, ne serait ce que par le débit de sa parole enragée, ceux qui iront découvrir L’Esquive [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Abdellatif Kechiche tout juste remis de ces quatre Césars, distribué par Peripher. Le beau et mélancolique Vodka Lemon du Kurde arménien, Hiner Sallem, distribué par Kairos Films et Le Clan de Gaël Morel, achève cette invasion gauloise. Le première film de l’anglais Christopher Smith, le thriller effrayant, Creep [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, au vu de son score au box office anglais pourrait être un autre succès pour le distributeur X Verleih. Mar Adentro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Alejandro Amènabar continue sa tournée européenne avec Tobis Film et enfin Werner Herzog sort son dernier film The White Diamond, un documentaire qui suit l’aventure en Guyane de Graham Dorrington embarqué vers les Chutes de Kaieteur au cœur de la Guyane en ballon à Hélium.
En face de tout ça, même le très séduisant Alfie (Jude Law) finit dans l’embarras !

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy