email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2005 MARKET Royaume-Uni

Loach, Frears et la guerre de terreur à Pathé International

par 

Pathe International est en train de procéder à la vente des nouveaux films excitants des réalisateurs anglais à la réputation bien établie, Ken Loach et Stephen Frears en plus du très attendu documentaire de la BBC, The Power of Nightmares.
Le nouveau film de Ken Loach, The Wind That Shakes The Barley [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ken Loach
interview : Rebecca O’Brien
fiche film
]
est une coproduction entre Rebecca O’Brien de Sixteen Films en Angleterre et Ed Guiney d'Element Films en Irlande pour un budget total de 7 millions d'euros. Drame sur la guerre d'indépendance menée par l'Irlande, interprété par les acteurs irlandais Cillian Murphy (Batman Begins) et Liam Cunningham (Dog Soldiers), il devrait être en tournage à la fin de ce mois, en Irlande même.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Alison Thomson, directrice de Pathé International commence aussi des négociations à Cannes autour du prochain projet de Stephen Frears, The Queen, tout en continuant les pourparlers autour de son film, Mrs Henderson Presents, projeté au Marché. Le vétéran et talentueux Stephen Frears réalisera The Queen pour Pathé Pictures Production et Granada Screen. Ecrit par Peter Morgan, le film se déroule sur une semaine : entre la mort de la Princesse Diana et son enterrement. Il se veut une exploration de ces relations particulières qui ont liées le Premier Ministre Britannique Tony Blair à la Reine Elizabeth II alors que la Reine se montrait incapable de saisir la puissance de ce deuil national. Bien que le casting ne soit pas encore confirmé, Helen Miren devrait interpréter la reine anglaise. Le tournage du film est prévu pour septembre prochain.

Pour compléter ce riche et varié catalogue cannois de neuf titres à la vente, Pathé International est aussi choisi pour vendre à l'international le documentaire produit par la BBC d'Adam Curtis, The Power of Nightmares , programmé ce dimanche à Cannes dans la sélection officielle, mais hors compétition. Ce film de trois heures réalisé pour la télévision a été coupé d'une heure et demi pour sa version cinématographique. Il montre comment la peur est devenu un moyen de domination aux Etats Unis, en Grande Bretagne et dans le monde, la peur étant basée elle-même sur un faux semblant.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy