email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

Journées européennes à Cabourg

par 

Journées européennes à Cabourg

Pour la 3e année consécutive, le Festival du film romantique de Cabourg dont la 19e édition démarre aujourd'hui propose une section baptisée "Les Journées européennes". Au programme, 10 longs métrages inédits en France réalisés par de jeunes cinéastes du Vieux Continent (1er, 2e ou 3e film) seront projetés jusqu'à dimanche parallèlement à la traditionnelle compétition qui attribuera les Swann d'Or. Un panorama européen qui va permettre de découvrir des productions italiennes (Saimir de Francesco Munzi et Je lis dans tes yeux de Valia Santella), suédoise (Evil de Mikael Hafström), norvégienne (Uno de Aksel Hennie), allemande (Eierdiebe de Robert Schwentke), hongroise (Szezon de Ferenc Török), tchèque (A little piece of heaven de Peter Nikolaiev), germano-polonaise ( Ono [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Malgosia Szumowska), suèdo-finlandaise (Elina de Klaus Härö) et portugaise (Odete [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Joao Pedro Rodrigues, présenté à la dernière Quinzaine des réalisateurs cannoise).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Présidé par l'actrice Virginie Ledoyen, le jury de la compétition officielle des longs métrages devra pour sa part départager cinq films dont quatre européens: My Summer of Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean-Paul Rougier
interview : Pawel Pawlikowski
interview : Tanya Seghatchian
fiche film
]
de Pawel Pawlikowski (meilleur film britannique aux derniers Bafta Awards), Dopo Mezzanote [+lire aussi :
critique
interview : Davide Ferrario
interview : Giorgio Pasotti
fiche film
]
de l'Italien Davide Ferrario et deux productions françaises arrivées en droite ligne de la Croisette avec La petite Jérusalem de Karen Albou et Douches Froides d'Antony Cordier. Par ailleurs, au-delà d'une compétition de courts métrages évalués par un jury dirigé par la réalisatrice Noémie Lvovsky, d'un hommage à Charlotte Rampling et des projections de la section Ciné-plage (incluant Crustacés et coquillages du duo Jacques Martineau - Olivier Ducastel et De battre mon coeur s'est arrêté de Jacques Audiard), le Festival de Cabourg propose plusieurs avant-premières. Parmi elles, il faut signaler Une romance italienne de Carlo Mazzacurati avec Stefano Accorsi et Maya Sansa, Au suivant de Jeanne Biras avec Clovis Cornillac, Virgil de Mabrouk El Mechri avec Jalil Lespert et Quand les anges s'en mêlent de Crystel Amsalem.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy