email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Les européens en lice

par 

Hollywood ne renonce pas à la nuit des Oscars® et malgré l'attaque anglo-américain contre l'Irak, elle poursuit imperturbable. Une seule concession: la sobriété. Mais l'élimination du "tapis rouge" des artistes n'arrêtera pas la 75e édition des Oscar, prévue le 23 mars prochain à Los Angeles. Le cinéma européen est représenté par trois pellicules dans la catégorie Meilleur Film Etranger: L’homme sans passé [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du finlandais Aki Kaurismaki, Nowhere in Africa [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’allemande Caroline Link, et Zus & Zo de la hollandaise Paula van der Oest se la verront avec le mexicain El crimen del padre amaro de Carlos Carrera et Hero du chinois Zhang Yimou. Pedro Almodovar, qui n’était pas le candidat pour l’Espagne, a malgré tout été nominé avec Parle avec elle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
dans les catégories meilleur réalisateur et meilleur scénario.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Mais la cinématographie européenne s’affiche dans bon nombre d’autres catégories du célèbre prix américain. En tête le film de Roman Polanski, son Pianiste [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
a été candidat (7 nominations) pour, entre autres, meilleur film, meilleure réalisation, meilleure photographie, meilleur montage et meilleur scénario non original.
Avec l’extraordinaire reconstruction de New York à la moitié du XIXe siècle, Gangs of New Yoork, l’italien Dante Ferretti recevra sa septième nominations pour les meilleurs décors. Deux londoniens DOC concourent dans la catégorie meilleur acteur : Michael Caine dans The Quiet American [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Daniel Day Lewis pour son ‘Billy the Butcher’ dans le film de Scorsese.
Restent hors compétition pour le film étranger deux des grands favoris à la veille des candidatures : François Ozon et son très primé 8 femmes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et le Pinocchio [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Roberto Benigni, lequel a néanmoins fait main basse des ‘Razzies’, les Oscars des pires productions cinématographiques de l’année, récoltant 6 candidatures, parmi lesquelles celles de pire film, pire réalisateur et pire acteur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy