email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Italie - Friuli Venezia Giulia Film Fund

par 

Le premier Fond Italien pour le cinéma


En 2003, le premier Fond Cinématographique Italien est né. La Friuli Venezia Giulia Film Commission, a en fait, activé, dans le cadre de la Loi des Finances Régionales 2003, son propre Fond pour l’audiovisuel. Le financement, d’une durée de trois ans, s’élève à 350.000 euros par an et prévoit des contributions aux productions audiovisuelles qui choisissent comme plateau le Friuli Venezia Giulia. De telles contributions varient selon la durée de la permanence de la production sur le territoire régional.
Les contributions sont réparties ainsi: 120.000 euros pour un minimum de sept semaines de tournage, 50.000 euros pour un minimum de cinq, 20.000 euros pour un minimum de trois semaines, 5.000 euros pour les productions d’une durée supérieure à une semaine de tournage.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

"Le modèle que nous avons choisi pour créer notre fond est celui de Rotterdam, de la Région Wallone, de l'Ile de Man", explique le président Federico Poillucci. "Les résultats sont excellents, surtout en ce qui concerne la recette économique, pour l'utilisation de structures et professionnalismes locaux". Les résultats obtenus en 2004 sont bons: 18 productions, entre films, fictions, documentaires, courts-métrages et clips vidéos; 399 journées de travail en tout dont véritablement 235 de tournage; 8649 réservations hotelières des troupes; 162 professions locales impliquées; plus de 3000 figurants, mais surtout plus de 4 millions d'euros de recettes directes sur le territoires du Friuli Venezia Giulia provenants des productions étrangères pour une recette économique totale qui frôle les 7 millions et demi d'euros.

Projets financiers :
En 2005 et jusqu'à aujourd'hui, le fond a financé une fiction allemande tirée du premier roman de Veit Heinichen Morti sul Carso: produite par une des société leader du marché télévisuel allemand, la Trebitsch Film Production (120.000 euros) et trois longs-métrages à qui on a respectivement attribué 50.000 euros : Voices in the Dark de Rodolfo Bisatti, Riparo de Marco Simon Puccioni (Intelfilm Srl); Il giorno + bello by Massimo Cappelli de Massimo Cappelli, (Nuvola Film).

En 2004, le fond a financé Gorgomeesh (50.000 euros), une co-production internationale dirigée par l’Américaine Nara Hoppe et interprétée par Maya Sansa et Miki Manojlovic; Sound Track [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(50.000 euros) écrit et dirigé par Francesca Marra; Tartarughe sul dorso (20.000 euros) de Stefano Pasetto; le documentaire Monicelli e la Grande Guerra (5.000 euros) de Gloria D’Antoni et le documentaire Monologhi del desiderio (5.000 euros) de Serafino Murri et Vincenzo Cerami. En ce qui concerne la fiction télévisée le fond a financé: Un caso di coscienza 2 (120.000 euros) de Luigi Perelli pour Rai Uno; Ultimo rigore 2 (50.000 euros) de Sergio Martino.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy