email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Autriche

Les nourritures terrestres en question

par 

Sur six nouveaux films à l'écran aujourd'hui, un seul provient des États-Unis. C'est l'Europe qui est l'honneur, une Europe qui a les yeux tournés vers le monde.
Le public autrichien pourra découvrir Wächter der Nacht (Nochnoi Dozor) du réalisateur russe Timur Bekmambetov, un film distribué par 20th Century Fox, ainsi que Yasmin, film anglo-allemand de Kenny Glenaan où une Pakistanaise du Nord de l'Angleterre redécouvre ses racines après le 11 septembre (distr. Polyfilm). Une autre co-production entre la Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Irlande interprétée par Pierce Brosnan et Julianne Moore est portée à l'écran par Einhorn-Film: Laws of Attraction, de Peter Howitt. Le voisin allemand envoie également, par le biais du distributeur Warner Bros., un film d'animation pour enfants: Der kleine Eisbär 2 - Die geheimnisvolle Insel de Piet De Rycker. Ce dessin animé met de nouveau en scène Lars, le petit ours polaire qui, cette fois, entreprend un long voyage pour aider son ami le pingouin Caruso.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Enfin, un documentaire autrichien récemment présenté en avant-première mondiale au festival de Toronto, We Feed the World d'Erwin Wagenhofer sera sur tous les écrans. Ce film contre la globalisation et le commerce outrancier produit par Helmut Grasser pour Allegro Film est le fruit d'un travail de longue haleine, Wagenhofer ayant collecté des témoignages en France, Espagne, Roumanie, Suisse, et jusqu'au Brésil, pour comprendre d'où vient et comment est produit ce que nous mangeons. Des pêcheurs anglais affectés par les règlementations européennes aux dirigeants de Nestlé en passant par l'agriculture à base de graines hybrides en Europe de l'Est, ce documentaire nous permet de réfléchir à cette pratique quotidienne qu'est l'alimentation. Si le titre est à la première personne du pluriel, c'est que les habitants des pays riches ont tous leur part de responsabilité dans le gâchis de ressources qui manquent à 12 millions de personnes. We Feed the World, qui a reçu le soutien de l'Institut autrichien du cinéma et du fond régional viennois, est distribué par Filmladen et Allegro.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy