email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

Le meilleur du cinéma britannique à Dinard

par 

Début aujourd’hui de la 16e édition du festival du film britannique de Dinard, rendez-vous traditionnel de haute tenue qui compte à son palmarès des cinéastes tels Shane Meadows, Peter Webber, Paul Greengrass, Asif Kapadia, Stephen Daldry, Peter Cattaneo ou encore Michael Winterbottom. Jusqu’à dimanche, six long-métrages en compétition et 15 avant-premières permettront d’analyser les tendances actuelles de la production d’outre-Manche qui s’annonce cette année selon les organisateurs comme le reflet des angoisses des Britanniques et de leurs interrogations sur l’avenir, parfois traitées sur le ton de la comédie. Présidé par le réalisateur Régis Wargnier, le jury de la compétition officielle devra départager Opal Dream de Peter Cattaneo, Colour me Kubrick de Brian Cook, Festival de Annie Griffin, In My Father’s Den de Brad McGann, Gypo de Jan Dunn et Stoned de Stephen Woolley.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La cité balnéaire bretonne propose également un riche programme d’avant-premières avec en ouverture du festival Yes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Sally Potter, Wallace and Gromit : Le mystère du lapin-garou [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nick Park et Steve Box (lire la news ) en soirée de gala et une séance spéciale pour le remarquable et terrifiant The Descent [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Neil Marshall, déjà projeté hors compétition à la dernière Mostra vénitienne (lire le compte-rendu). Figurent également au menu Mrs. Henderson Presents de Stephen Frears, le film choc de Cannes 2005 The Great Ecstasy of Robert Carmichael de Thomas Clay (voir l’article), Ladies in Lavender [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Charles Dance (président du festival cette année), Shooting Dogs de Michael Caton-Jones, mais aussi Isolation de Billy O’Brien, Short Order de Anthony Byrne, On a Clear Day de Gaby Dellal, Love + Hate de Dominic Savage, Wah-Wah de Richard E. Grant et Pride and Prejudice de Joe Wright. A signaler aussi deux films signés par des cinéastes français (Bye Bye Blackbird [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Robinson Savary et Palais-Royal de Valérie Lemercier), des hommages à Neil Jordan (avec entre autres son dernier film Breakfast on Pluto [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et à Nicholas Roeg, et un programme de courts métrages réalisés par les étudiants de la NFTS et de la Fémis. Un panorama complet qui donnera sans nul doute comme chaque année un coup de pouce à la distribution des films britanniques en France, avec la bénédiction de l’UK Film Council et du Centre National de la Cinématographie (CNC), partenaires de la manifestation.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy