email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

MARCHÉ France

Wild Bunch à plein régime vers LA

par 

Pilotée par Vincent Maraval, l’équipe des ventes internationales de Wild Bunch va débarquer à l’AFM (2 au 9 novembre) avec un line-up bien garni de près de 35 films: premières de marché, longs en post-production avec "promoreel" à l’appui et projets sur scénario.

Pour le volet européen, Wild Bunch va notamment proposer la production espagnole Pan’s Labyrinth de Guillermo del Toro avec Sergi Lopez, un film en post-production comme l’italo-français Arrivederci amore, ciao de Michele Soavi. Première promoreel également pour The Golden Door [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alexandre Mallet-Guy
interview : Charlotte Gainsbourg
interview : Emanuele Crialese
interview : Emanuele Crialese
interview : Fabrizio Mosca
fiche film
]
d’Emanuele Crialese, Charleston & Vendetta du Serbe Uros Stojanovic, Scream of the ants de Mohsen Makhmalbaf (coproduit par Wild Bunch), Nomad de Sergei Bodrov et Cargo de Clive Gordon avec Peter Mullan, Daniel Brühl et Luis Tosar. Et des images seront aussi au rendez-vous pour Selon Charlie de Nicole Garcia avec Jean-Pierre Bacri, Vincent Lindon, Benoît Magimel et Benoït Poelvoorde.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Parmi les films terminés figurent le documentaire-brûlot Viva Zapatero de l’Italienne Sabine Guzzanti, Sheitan de Kim Shapiron avec Vincent Cassel, la coproduction germano – luxembourgeoise Fratricide de Yilmaz Arslan, le blockbuster espagnol The Protector de Santiago Segura et le vainqueur de San Sebastian, Something like happiness [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bohdan Slama
interview : Pavel Strnad
fiche film
]
du Tchèque Bohdam Slama. Le tout sans oublier Mary [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Abel Ferrara, Combien tu m’aimes de Bertrand Blier ou La comédie du pouvoir [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Claude Chabrol avec Isabelle Huppert (sur scénario). Enfin, en pré-production, Wild Bunch mise sur une de ses propres coproductions (Piranha de Chuck Russel), mais aussi sur Che de Steven Soderbergh. Une vitrine qui va sans doute sérieusement s’animer à Los Angeles pour Wild Bunch qui vient d’annoncer la création d’une joint-venture avec un fonds d’investissement US dotée de 120 millions d’euros pour l’achat et à la coproduction.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy