email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

José Garcia mène l'enquête chez Wargnier

par 

Après Costa Gavras (Le Couperet [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Richard Berry (La boîte noire) en 2005 et alors que se profilent les sorties le 15 février 2006 de Fauteuils d'orchestre de Danièle Thompson où il fait une apparition et le 26 avril de Quatre Etoiles [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Christian Vincent où il partage l'affiche avec Isabelle Carré (lire l'article), José Garcia continue son irrésistible ascension en inscrivant sur son agenda le 7e long métrage de Régis Wargnier. Le comédien interprétera en effet le personnage du commissaire Adamsberg dans Pars vite et reviens tard (Have Mercy on Us All), une adaptation d'un roman policier de Fred Vargas, un best-seller publié en 2002. Ce thriller produit par LGM et Gaumont (déjà partenaires pour 36, quai des Orfèvres [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) pour un budget de 12 millions d'euros entrera en tournage à Paris et en région parisienne à partir de mars 2006.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Spécialiste des adaptations de romans au cinéma, le réalisateur d'Indochine (Oscar du meilleur film étranger en 1993) et de Man to man qui a fait l'ouverture de la dernière Berlinale, se lance pour la première fois dans l'univers policier avec une course contre la montre opposant un enquêteur intuitif et un criminel jouant avec la panique médiatique déclenchée par une rumeur d'épidémie de peste à Paris. Un projet de film qui recoupe trois phénomènes gagnant actuellement en influence dans le cinéma français: la montée en puissance de José Garcia qui a réussi à presque 40 ans à s'extraire de son statut d'acteur comique pour accéder à des rôles dramatiques de qualité, la persistance d'une forte tendance aux adaptations littéraires, et le retour au premier plan du polar, un genre qui attire de nouveau les investisseurs après les succès en salles de 36, quai des Orfèvres d'Olivier Marchal (2 millions d'entrées) et de De battre mon cour s'est arrêté [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jacques Audiard (1 million d'entrées).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy