email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Nazisme et entreprises: La question humaine pour Klotz et Amalric

par 

Début de tournage le 9 janvier pour La question humaine, le 5e long métrage de fiction cinématographique de Nicolas Klotz dont le dernier opus La Blessure [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
a été présenté en 2004 à la Quinzaine des réalisateurs et a bénéficié d’un très fort soutien des critiques lors de sa sortie française. Après les clandestins, le cinéaste a décidé cette fois de s’attaquer au sujet de l’univers totalitaire des grandes entreprises en adaptant un roman de François Emmanuel. La question humaine réunit au casting Mathieu Amalric (César 2005 du meilleur acteur), Jean-Pierre Kalfon, Michael Lonsdale, Édith Scob, Valérie Dréville, Michael Lonsdale et Lou Castel. Prévu initialement chez Gémini, le projet a été récupéré par Sophie Dulac Productions qui en assurera également la distribution dans les salles de l’Hexagone.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Adapté par Elisabeth Perceval, La question humaine retrace l’étrange enquête menée par Simon (Mathieu Amalric), un psychologue travaillant aux ressources humaines de la filiale parisienne d’une multinationale allemande. Spécialiste des jeux de rôles, des séminaires de motivations et des entretiens d’évaluation préludant aux restructurations, Simon se retrouve chargé par le directeur de la filiale Karl Rose (Jean-Pierre Kalfon), un libéral pur et dur, de mener une discrète enquête sur Mathias Jüst (Michael Lonsdale), un directeur général sur lequel pèsent des soupçons de déséquilibre mental. Supputant une rivalité de pouvoir entre les deux hommes, le psychologue va peu à peu découvrir un environnement de délation et de surveillance. Rassemblant les éléments d’un puzzle énigmatique d’où vont resurgir les horreurs de la période nazie, Simon va établir des liens troublants entre le totalitarisme nazi et les méthodes d’administration humaine de la grande entreprise moderne.

Bénéficiant d’un soutien de 328 000 euros du Fonds de soutien aux industries techniques cinématographiques et audiovisuelles de la région Ile-de-France et d’une avance sur recettes du Centre National de la Cinématographie (CNC), La question humaine sera tourné en 7 – 8 semaines jusqu’à fin février 2006.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy