email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2006 Prix

Des Ours de cristal pour trois films nordiques

par 

Le talent des scandinaves en matière de films jeunesse a été de nouveau constaté à la Berlinale, avec les trois Ours de cristal remportés par le film danois We Shall Overcome [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Niels Arden Oplev, élu meilleur long métrage de la Kinderfilmfest, le film suédois Four Weeks In June de Henry Meyer, meilleur long métrage dans la section 14Plus, et le court métrage américano-suédois Never An Absolution de Cameron B. Alyasin, meilleur court de la Kinderfilmfest.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En remettant le meilleur prix à We Shall Overcome , le jury composé de 11 enfants a déclaré: "J'ai un rêve! Comme Martin Luther King, le personnage principal rêve de ne pas laisser des principes vieux et rigides entamer la dignité humaine. Nous avons été très touchés par la manière dont le passage du temps et les changements en résultant sont présentés, ainsi que par les excellents acteurs et l'histoire émouvante".
Ce film produit par Zentropa Entertainment en coproduction avec Sigma Films (Royaume-Uni) a été très bien accueilli par les acheteurs étrangers présents à Berlin : Trust Film Sales l'a vendu à l'Allemagne (Arsenal Filmverleih), le Benelux (A-Film Distribution), le Brésil (California Films) et Taiwan (Cineplex). Les spectateurs danois pourront découvrir l'histoire de ce garçon de treize ans qui se rebelle contre le directeur de son école dès le 24 mars.

Quant à Four Weeks In June, le jury de la section 14Plus en a dit: "Ce récit drôle et touchant de la relation d'un jeune et d'un adulte nous a convaincus et fait réfléchir. Dans ce film, deux acteurs très doués (Tuva Novotny et Ghita Nørby, qui a gagné un Guldbagge 2005 comme meilleure actrice dans un second rôle) rejouent le conflit entre le passé et le futur grâce à des dialogues merveilleux". Ce film produit par Peter Kropenin (Omega Film a été co-produit par Sonet Film AB, qui s'occupe également des ventes internationales.
Never An Absolution, oeuvre de 18 minutes qui pose la question de savoir si un enfant peut rester un enfant à l'aube d'un génocide, a été décrit par le jury comme un film qui "présente une dure réalité de manière touchante mais sans fard".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy