email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Italie

L'Europe des jeunes cinéastes est à Gènes

par 

Vendredi 31, la deuxième rencontre du nouveau cinéma européen commencera au multiplex America de Gènes. Pendant treize jours, le public pourra découvrir vingt-huit films de jeunes réalisateurs provenant de sept pays d'Europe (Espagne, France, Suisse, Autriche, Allemagne, Hongrie et Pologne).

L'événement est organisé par le Centre Culturel Européen de la fondation Carige, avec la collaboration des instances culturelles des pays représentés, pour promouvoir les nouvelles tendances du cinéma et les jeunes cinéastes de notre continent.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pour cette deuxième édition, l'événement génois ne sera pas qu'une vitrine : un jury composé de cinq critiques génois reconnus dans tout le pays et un jury populaire désigneront leur vainqueur parmi sept concurrents (un par pays). Le gagnant recevra son prix en juin, à l'occasion du Festival de Gènes.

Parmi les films présentés, on peut citer le polar espagnol Muertos comunes de Norberto Ramos et Backstage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Emmanuelle Bercot, avec Emmanuelle Seigner, film français qui raconte la passion d'un adolescent pour une star. L'Allemagne envoie Netto de Robert Thalheim (meilleur réalisateur allemand débutant 2005), l'original Weltverbesserungsmassnahmen de Joern Hintzer et Jakob Huefner, Gespenster de Christian Petzold et la comédie One Day in Europe de Hannes Stöhr (voir interview Cineuropa).

La Suisse est réprésentée par Tout un hiver sans feu de Greg Zglinski (en compétition au 61ème Festival de Venise, vainqueur du prix CinemAvvenire), la Hongrie par Nyöcker - The District d'Áron Gauder, dessin animé qui se passe dans un ghetto pluriéthnique de Budapest, la Pologne par le dramatique Jestem de Dorota Kedzierzawska, film vainqueur du Grand Prix au Festival du film polonais 2005, et l'Autriche est représentée par Silentium [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
di Wolfgang Murnberger (Berlinale 2005), enquête dans les milieux culturels de Salzbourg.

Le dernier soir sera consacré au cinéma italien, avec Onde de Francesco Fei, histoire d'amour tournée à Gènes et interprétée par Anita Caprioli et Ignazio Oliva.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy