email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Grèce

El Greco : un projet hispano-grec ambitieux

par 

El Greco : un projet hispano-grec ambitieux

La vie du peintre et sculpteur de génie El Greco va être mise à l'écran par le réalisateur grec Yannis Smaragdis dans un drame en costumes intitulé El Greco qui se présente, dans son registre, comme l'une des coproductions européennes les plus ambitieuses.

Au mois d'octobre, l'équipe, constituée de Grecs, d'Espagnols, d'Italiens et de Britanniques, devrait commencer le tournage sur place en Grèce, en Italie et en Espagne, pays où le grand artiste des XVIème et XVIIème siècles a vécu.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Smaragdis, connu pour ses projets télévisés à succès et le film biographique Cavafy (1996), travaille sur l'idée de faire un film sur El Greco depuis sept ans. "C'est l'histoire d'un artiste célèbre qui refusait les compromis..., l'histoire d'une lumière dans une époque sombre qui transcende l'obscurité pour atteindre le royaume du divin", a expliqué le réalisateur quand il a annoncé ce projet, au printemps dernier.

El Greco est né en Crète sous le nom de Domenicos Theotokopoulos. Il est encore très jeune quand il quitte la Grèce et voyage à travers l'Ouest méditerranéen pour s'installer à Toledo, en Espagne. C'est là qu'il crée ses oeuvres les plus connues et subit la réprobation de l'Inquisition espagnole.

Le rôle principal sera interprété par un acteur britannique presque inconnu, Nick Ashdon, auquel Lakis Lazopoulos, comédien grec très populaire, donne la réplique dans le rôle du berger crétois qui a accompagné Theotokopoulos dans ses aventures.

Smaragdis a co-écrit le scénario, avec l'auteur britannique Jackie Pavlenko, à partir du livre "God’s Painter" , de Dimitris Siatopoulos. La composition musicale a été confiée au musicien oscarisé Vangelis.

Smaragdis produit ce film lui-même par le biais de sa société Alexandros Film, en collaboration avec Raimón Masllorens, de la société espagnole La Productora. Ce film est soutenu par le Centre grec pour le cinéma, la télévision grecque et les pouvoirs locaux crétois. Le budget, qui n'a pas été annoncé officiellement, devrait se monter à environ six millions d'euros.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy