email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Lola Doillon et les adolescentes de Et toi, t’es sur qui ?

par 

Fin de tournage aujourd’hui à Angoulême pour Et toi, t’es sur qui ?, le premier long métrage de Lola Doillon, fille du célèbre cinéaste Jacques Doillon. Première assistante réalisatrice sur des films de son père (Petits Frères en 1998 et Raja en 2003) mais également de Cédric Klapisch (L'Auberge Espagnole en 2002 et Ni pour, ni contre (bien au contraire) en 2003), Lola Doillon a choisi de consacrer son premier long à l’adolescence, un univers qu’elle a déjà exploré notamment dans son court métrage Majorettes qui a été présenté en 2005 entre autres à la Quinzaine des réalisateurs cannoise et au festival de Tribeca.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Et toi, t’es sur qui ? est interprété par Christa Theret (remarquée dans le rôle de la fille de José Garcia dans Le couperet [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Costa Gavras), Lucie Desclozeaux, Gaël Tavares, Nicolas Shweri, Shomron Haddad et Héloïse Etrillard. Signé par la jeune cinéaste de 31 ans, le scénario retrace les mésaventures d’Élodie, une adolescente de 15 ans, qui décide avec sa meilleure amie, une fan de gothique du même âge, de coucher pour la première fois avec des garçons. Mais les deux filles vont être confrontées à une réalité qu’elles avaient envisagée différemment. Et parallèlement, Elodie va découvrir comment l’amitié partagée avec son meilleur ami Vincent, peut se transformer en sentiments amoureux.

Produit par Saga Blanchard pour Ce Qui Me Meut Motion Picture (société de Bruno Levy et Cédric Klapisch, déjà productrice des courts de Lola Doillon), Et toi, t’es sur qui ? qui a été tourné en cinq semaines bénéficie du soutien en coproduction et en préachat de France 2 Cinéma. Figurent également au rang des partenaires, Canal +, StudioCanal Vidéo, la région Poitou-Charente et le département de la Charente. Rezo Films devrait distribuer le film dans les salles françaises au printemps 2007.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy