email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Espagne

13 films européens en Section Officielle à Saint-Sébastien

par 

13 films européens en Section Officielle à Saint-Sébastien

Après l'annonce des films espagnols et de la liste des films en projection dans la section parallèle Zabaltegi (lire l'article), le suspense s'achève enfin pour les 18 longs métrages qui seront projetés dans la Section Officielle du prochain 54e Festival International du Film de Saint-Sébastien (du 21 au 30 septembre).

Treize d'entre eux ont été produits en Europe ou coproduits avec des partenaires européens, transformant ainsi l'événement basque en une occasion privilégiée pour suivre l'actuelle créativité éclectique des cinéastes européens. L'un d'entre eux aura peut-être la même chance que Bohdan Slama, le réalisateur tchèque qui a remporté la Coquille d'Or l'année dernière pour son film Something Like Happiness.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

En plus des quatre titres locaux déjà rendu publics - Vete de mí, de Víctor García León, le film hispano-mexicain Las vidas de Celia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, d'Antonio Chavarrías, la coproduction franco-espagnole Ce que je sais de Lola [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de Javier Rebollo et le documentaire hors compétition, Más alla del espejo (lire l'article), de Joaquín Sardá - le cinéma français sera représenté à Saint-Sébastien par Mon fils à moi, de Martiel Fougeron, avec Nathalie Baye et Olivier Gourmet; Si le vent soulève les sables, de la réalisatrice belge Marion Hänsel, Karaula/Border Post, de Rajko Rajko Grlic (Bosnie-Herzégovine/France) et Niveh Mong/Half Moon, de Bahman Ghobadi (vainqueur de la Coquille d'Or en 2004 avec Turtles Can Fly), une coproduction inatendue entre l'Iran, l'Irak, l'Autriche et la France.

Ghosts, un docudrama de Nick Broomfield (réalisateur du polémique Kurt and Courtney) est à la tête d'une savoureuse série de films britanniques qui comprend The Tigers's Tail, de John Boorman une coproduction entre le Royaume-Uni et l'Irlande, et Copying Beethoven, le biopic d'Agnieszka Holland (États-Unis, Royaume-Uni, Hongrie), avec Ed Harris dans le rôle du célèbre compositeur. Enfin, on trouve un titre hollandais, Forever, un documentaire de Heddy Honigmann sur le célèbre cimetière parisien du Père Lachaise.

Cependant, tous ces films risquent d'être mis dans l'ombre, tout du moins vis-à-vis du grand public, par Lars Von Trier, qui sera présent au Kursaal pour la projection (hors compétition) de The Boss of it All. Cette comédie, un retour aux strictes principes du Dogme 95, marque une pause de l'enfant terrible danois dans sa trilogie "US and A", dont le troisième volet, Washington, n'a pas encore été tourné.

El Camino de San Diego, de Carlos Sorin (Argentine), Hana, de Hirozaku Kore-eda (Japon), Delirious, de Tom DiCillio(États-Unis), et The Old Garden, d'Im Sang-Soo (Corée du Sud), sont également en compétition pour la Coquille d'Or.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy