email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2006 Compétition

Balagueró : l'horreur au féminin

par 

Madrid, une pluie interminable, un appartement "à vendre" qui s'avère la souricière d'un jeune couple : Jaume Balagueró est de retour au pays, après son escapade vers l'anglais avec Darkness [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Fragile [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, son dernier film projeté lui aussi à Venise l'an passé.

La maison de Para entrar a vivir est remplie d'horreurs, de cette horreur angoissante qui vous donne la chair de poule, que le réalisateur catalan de 38 ans a appris à créer à travers Nameless (Los sin nombre, 1999), Darkness (2002) et Fragile, son film au plus gros budget, mené par Calista Flockhart mais bien moins efficace.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

"Les mécanismes habituels de la peur ne m'intéressent pas" expliquait Balagueró durant la conférence de presse. "Chaque film demande des moyens différents pour effrayer le public. J'essaie d'être spontané dans les scènes effrayantes, ce n'est pas une question de cervelle mais de nerfs, c'est instinctif. Je me laisse porter par mes intuitions. J'essaie particulièrement d'éviter ce à quoi le spectateur s'attend. Je fais exactement le contraire, je préfère jouer avec ce qui le surprend. Je me demande souvent si je préfère l'horreur explicite, gratuite à quelque chose de moins explicite, de plus suggestif. Je pense qu'il faut varier, continuellement inventer de nouvelles formes, créer des scènes qui fonctionnent et bouleversent le public.

Balagueró est certainement un cinéaste de la peur féminine, tous ses personnages principaux sont des femmes : "Je trouve l'univers féminin plus intéressant, c'est un monde que je ne connais pas." Pas de maître en particulier, dit-il, "Ce sont tous des maîtres pour moi. Tous les films que je vois, même les mauvais, m'apprennent quelque chose. Mais je peux, bien sûr, citer quelques noms : Cronenberg, Lynch, Spielberg, James Cameron, Tavernier, Kieslowski".

Para entrar a vivir est le dernier des six films réalisés par différents réalisateurs (Alex de la Iglesia, Mateo Gil, Enrique Urbizu, Paco Plaza et Narciso Ibañez Serrador), pour une série intitulée "Films pour vous tenir éveillés" pour Telecinco.

Produit par Julio Fernández et Álvaro Augustin pour Castelao Productions, en coproduction avec Estudios Picasso Fabrica de Ficción, Para entrar a vivir" est vendu à l'international par Filmax International.

Il sera distribué en Italie par Sharada Films/Minerva Pictures.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy