email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Belgique

Fin de tournage pour Miel Van Hoogenbemt

par 

Le tournage de Man zoekt Vrouw (Pas sérieux, s’abstenir) de Miel Van Hoogenbemt, commencé le 6 novembre dernier doit s'achever cette semaine. Documentariste, le réalisateur belge se lance pour la seconde fois dans un récit de fiction après Miss Montigny [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(lire la news), sorti l'an passé.

L'immense Jan Decleir interprète Léopold, un ancien directeur de lycée passablement froid et égoïste, qui ne veut pas rester seul après avoir pris sa retraite. Il cherche une femme pour tenir sa maison et… satisfaire un besoin affectif, dit-il. Avec Julien, son voisin, ils partent en quête de cette "femme idéale". Et quand une jeune femme de ménage de 25 ans (jouée par Maria Popistasu) surgit, tout juste débarquée de Biélorussie, enceinte jusqu’aux yeux, le vieux grincheux s'aperçoit enfin que ce qu'il cherchait, c'était l'amour. Interprété également par Wim Opbrouck et Manuela Servais, Pas sérieux s’abstenir est une production menée par A Private View, déjà producteur du précédent film de Van Hoogenbemt. Cette jeune et dynamique maison de production flamande compte aussi à son crédit le succès au box office de l'année passée : Verlends Weekend (gros succès du box office national avec plus de 100 000 entrées - lire la news). Au commande du scénario et de la production : Pierre de Clercq (scénariste du récent WindKracht 10, de la série "Fliken" et de Verlends Weekend ) et Jean-Claude Van Rijckeghem (scénariste de Crusade in Jeans [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Et malgré les dernières rumeurs, Flandres et Wallonie travaillent main dans la main puisque le film a été coproduit avec les francophones d' Artémis Productions. Outre un troisième coproducteur, les Néerlandais d'Egmond Film and Television, l'apport du tax-shelter, les soutiens du Vlaams Audiovisueel Fonds, de la Vlaamse Gemeenschaps Commissie, de la chaîne de télévision VTM, ainsi que du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Communauté française (à hauteur de 150 000 euros), le budget total du film se monte à 1 800 000 euros. Kinepolis Film Distribution en assurera la distribution tandis que des négociations pour les ventes internationales sont déjà en court.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.