email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

Le cinéma hexagonal irrigue Rotterdam

par 

Avec trentaine de longs métrages produits ou coproduits, le cinéma français sera largement représenté lors la 36e édition du festival de Rotterdam qui débute demain. Absent de la compétition officielle, le 7e art hexagonal y figurera néanmoins avec La fine del mare de Nora Hoppe, coproduit à hauteur de 20 % par Unlimited et vendu à l’international par Onoma, et avec les films belges Ex Drummer [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Koen Mortier (coproduction belgo – hollando – italo- française) et La marea de Diego Martinez Vignatti dont les ventes à l’étranger sont pilotées par la société parisienne Films Distribution.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Au menu de la section "Cinema of the Future: Sturm und Drang" figurent Bled Number One [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Rabah Ameur-Zaïmeche (lire le compte-rendu et l’ interview du cinéaste), 7 Ans [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Pascal Hattu (lire la news) , Pardonnez-moi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Maïwenn (ventes SND/M6 D.A.), le film pour enfants Un beau matin... de Charlotte et David Lowe (coproduit et vendu par Pretty Pictures), mais aussi la coproduction franco-islandaise Zidane: un portrait du XXIème siècle de Douglas Gordon et Philippe Parreno. A signaler également entre autres Cowboy Angels de Kim Massee (produit et vendu par Artworx Films).

Du côté du programme "Maestros: Kings & Aces", Rotterdam a sélectionné L’intouchable [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Benoit Jacquot, Coeurs [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Alain Resnais, Le prestige de la mort de Luc Moullet (production et ventes Gémini Films), Les anges exterminateurs [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Claude Brisseau et Jardins en automne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Otar Iosseliani. Alors qu’un hommage sera rendu à Abderrahmane Sissako via une rétrospective incluant ses propres oeuvres comme Bamako et ses productions via sa société parisienne Chinguitty Films (Daratt [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Mahamat - Saleh Haroun), la section "Cinema of the World: Time & Tide" proposera aussi plusieurs productions françaises dont Ça brûle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Claire Simon (lire l’article), Barakat! [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Algérienne Djamila Sahraoui, mais aussi des coproductions comme The Way I Spent the End of the World [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Roumain Catalin Mitulescu ou encore Nuovomondo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alexandre Mallet-Guy
interview : Charlotte Gainsbourg
interview : Emanuele Crialese
interview : Emanuele Crialese
interview : Fabrizio Mosca
fiche film
]
de l’italien Emanuele Crialese. Et Belle toujours [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(co-production Les Films d'Ici, ventes Onoma du maître portugais Manoel De Oliveira sera projeté dans le cadre de "Cinema Regained".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy