email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Italie

Le libre-arbitre et Karaula meilleurs longs métrages a Trieste

par 

Le libre-arbitre et Karaula meilleurs longs métrages a Trieste

Deux films déjà titulaires de nombreux prix peuvent ajouter un autre festival conquis à leur liste : Le libre-arbitre, de Matthias Glasner, a gagné le Prix de Trieste du Meilleur long métrage (récompense assortie de la somme de 5000 €) du 18ème Festival de Trieste (18-25 janvier), qui a également attribué une Mention spéciale au titre polonais Retrieval [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, de Slawomir Fabicki.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Le jury long métrage de ce festival qui se consacre presque entièrement au cinéma d'Europe de l'Est (une tradition liée à l'histoire de Trieste et son grand nombre d'habitants slaves) a décrit le film de Glasner comme "l'histoire d'un homme qui est esclave de sa propre nature... racontée de manière incisive sans aucun compromis. Le metteur en scène ne s'est pas laissé tenter par les solutions faciles et a maintenu son détachement et son objectivité, aidé par deux acteurs extraordinaires".

La compétition réservée aux documentaires a vu la victoire (assortie de la somme de 2500 €) de la réalisatrice suédoise Agnieszka Lukasiak, avec Forgotten (Bortglömda), film qui suit deux femmes qui quittent un camp de travail collectif polonais (une des nombreuses grandes fermes abandonnées après la période communiste), dans leur quête pour une vie meilleure à Varsovie.

The Tube With a Hat (Lampa cu caciula), du Roumain Radu Jude, titre lui aussi couronné dans le monde entier, a remporté la compétition destinée aux courts métrages (et la somme de 2000 €).

Le film préféré du public a été Karaula, du cinéaste croatien établi Rajko Grlic. Ce film est l'adaptation d'un roman populaire aux saveurs aigres-douces qui évoque les soldats yougoslaves postés le long de la frontière albanaise quelques mois avant la chute du gouvernement et le premier projet toutes catégories confondues à être co-financé par tous les pays d'ex-Yougoslavie (en plus de l'Allemagne).

Les Prix du public du meilleur court et du meilleur documentaire sont allés, respectivement, à The Tube With a Hat et au film bosniaque Karneval, d'Alen Drljevic.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy