email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Pays-Bas

Réalités inventées et fiction d'identités à Rotterdam

par 

Quoique très différents, les deux derniers titres européens présentés en compétition au Festival de Rotterdam, le film espagnol Me (Yo) et le long métrage danois AFR, explorent tous deux les notions de réalité et d'identité.

Le faux documentaire AFR est le premier film de Morten Hartz Kaplers ; il y joue lui-même le rôle de l'assassin probable du premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen (qui est bien vivant dans la vraie vie). Kaplers utilise des images d'archives et des scènes tournées, dont des interviews d'hommes politiques, pour créer des vérités documentaires qui ne correspondent à aucune réalité existante. Compte tenu de son sujet, AFR engage le public à explorer les limites de la liberté de parole défendue l'année dernière par le premier ministre du pays où les dessins satiriques publiés dans les journaux ont suscité des polémiques dans le monde entier.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La polémique n'est pas un outil marketing négligeable pour Trust Film, qui s'occupe des ventes de ce film, ainsi que des films de Lars von Trier. AFR, produit par Liberty Films Aps avec le soutien de l'Institut danois pour le cinéma et de The Danish Film Workshop, est un travail solide et provocateur dont la sortie nationale est prévue pour le mois d'avril.

Dans Me, le scénariste-réalisateur novice Rafa Cortés et son co-scénariste et acteur Alex Brendemühl explorent aussi l'identité et la réalité, mais sur un plan complètement fictionnel. Dans ce film aux ambiances troublantes, Brendemühl incarne un homme à tout faire allemand installé à Majorque hanté par son prédécesseur, allemand lui aussi, dont il occupe la maison. Comme lui, cet homme s'appelait Hans. Malgré quelques longueurs, Me, produit par Fausto Producciones, Escandalo Films et La Perifèrica, est un film délectable à plusieurs égards, notamment pour le jeu excellent des acteurs et pour son atmosphère sombre.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy