email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Finlande

Kaurismäki grand vainqueur des Jussi

par 

Kaurismäki grand vainqueur des Jussi

Au cours de la cérémonie annuelle de remise des Jussi qui s'est tenue dimanche dernier à Helsinki, Aki Kaurismaki a reçu le Jussi du Meilleur film de l'année pour Lights in the Dusk [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
des mains du réalisateur-producteur français Luc Besson.

“Je suis un grand défenseur du cinéma européen", a dit Besson, qui visite la Finlande en ce moment, précédant de beaucoup le lancement finnois d'Arthur et les Minimoys [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, distribué par Scanbox à partir du 2 mars. Le film de Kaurismäki, produit par sa société Sputnik Film, a également valu un Jussi au directeur de la photographie Timo Salminen, collaborateur de Kaurismaki sur presque tous ses films, et un autre au responsable des décors Markku Pätilä.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'autre grand gagnant de la soirée a été Frozen City [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aku Louhimies
interview : Markus Selin
fiche film
]
d'Aku Louhimies, qui a remporté cinq Jussi : Meilleure réalisation, Meilleur scénario (Paavo Westerberg et Mikko Kouki), Meilleur acteur (Janne Virtanen), Meilleure actrice (Susanna Anteroinen) et Meilleur montage (Samu Heikkilä). La maison de production, Solar Films, qui avait recueilli trois des prix principaux à Karlovy Vary 2006, est d'ailleurs la société qui a obtenu le plus de nominations aux Jussi (huit).

Mikko Kouki, collaborateur régulier de Louhimies comme assistant du réalisateur et acteur, s'est vu remettre un autre Jussi, celui de Meilleur acteur dans un second rôle, pour l'autre titre réalisé par Louhimies en 2006, Man Exposed.

L'actrice vétérane Seela Sella a été élue Meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans The Leaning Tower [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Timo Koivusalo. De son côté, Jade Warrior a gagné deux trophées : Meilleure musique (Kimmo Pohjonen et Samuli Kosminen) et Meilleurs costumes (Anna Vilppunen).

Enfin, Revolution, documentaire à succès de Jouko Aaltonen, a prévalu dans sa catégorie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy