email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2007 Compétition

L'autre visage du capitalisme

par 

L'autre visage du capitalisme

Un public perplexe a accueilli aujourd'hui Yella [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le nouveau film de Christian Petzold, dont la projection en compétition (et en première mondiale) au Berlinale Palast s'est terminée sous de rares applaudissements et quelques sifflets.

Habitué de la Berlinale, le cinéaste, diplômé de la German Film & Television Academy en 1994, a déjà participé au festival avec Wolfsburg (Panorama Special 2003) et Ghosts (Compétition 2005), deux histoires centrées sur des personnages à la recherche d'eux-mêmes et d'un rôle à jouer dans les relations humaines et la société. Et Yella, l'héroïne de son nouveau long métrage ne fait pas exception. Fuyant son village natal d'Allemagne de l'Est et un mariage en faillite, la jeune femme semble trouver de manière inattendue une solution pour satisfaire son ambition dévorante. Sa rencontre avec un jeune cadre financier, sérieux et déterminé, la pousse à se lancer dans une aventure qui pourrait finalement l'amener au sommet. Mais le passé réapparaît juste au moment où la gloire se trouve à la portée de Yella.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Je travaille souvent sur des personnages présomptueux qui ont trop demandé et qui se retrouvent rejetés, contraints de modifier leurs plans, leurs objectifs et leur travail pour revenir en piste dans la vie, dans la société, dans l'amour" a expliqué Christian Petzold. "L'Est ne réussit plus à soutenir ses enfants de manière digne. Les gens sont obligés de partir et d'abandonner des fantômes derrière eux. Et ce que Yella a laissé à l'Est revient à la surface dans sa nouvelle vie occidentale et l'écrase."

Produit par Schramm Film Koerner & Weber, ZDF et ARTE, avec le soutien de FFA Filmförderungsanstalt, BKM Kulturelle Filmförderung des Bundes, Medienboard Berlin-Brandenburg et Nordmedia Fonds GmbH, Yella sera distribué dans les salles allemandes par les Berlinois de Piffl Medien. Les ventes internationales ont été confiées à The Match Factory.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy