email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

L´inquiétude des producteurs

par 

- Les producteurs sont trop souvent obligés d'abandonner leurs projets par manque de financements

Tonie Marshall, Raoul Ruiz, René Manzor..., la liste des projets arrêtés ou reportés, pour cause de problèmes de financement, s´allonge. En réponse à une enquête du quotidien Le Monde, le président de l´Union des Producteurs de films (UPF), Alain Terzian a brisé le silence : «la cote d´alerte est dépassée... Il est à craindre qu´un film sur deux s´arrête». Au banc des accusés, la chaîne cryptée Canal + qui allongerait de plus en plus ses délais de réponse aux demandes de financement, jouerait de moins en moins la carte des producteurs indépendants, se désinvestirait progressivement des projets européens, ou ne s´impliquerait souvent qu´en dernier ressort (après les distributeurs, les Sofica et les chaînes en clair). Démentant ses affirmations, Canal +, dont les accords avec les professionnels du cinéma courent jusqu´en 2004, a communiqué ses chiffres, sans toutefois entrer dans le détail : 82 films préachetés depuis janvier, dont un tiers de premières &#...uvres, pour un total de 117 millions d´euros. Mais le nombre de long-métrages de la production française est à la hausse (204 films en 2001) et toutes les sources de financement sont sollicitées à l´excès. Ainsi l´Avance sur recettes est littéralement prise d´assaut et de grands réalisateurs sont recalés par le jury, comme Jacques Rivette et Claude Miller le 27 juin dernier. Une réforme de cette aide (33 films sur 347 demandes en 2001) sera à l´étude dès cet été sous la direction du président du CNC, David Kessler, afin de décider s´il faut diminuer les montants alloués aux films des grands groupes et privilégier ceux des producteurs indépendants.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy