email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

AUDIOVISUEL ET TÉLÉVISION Italie

RomaFictionFest, une vitrine internationale

par 

RomaFictionFest, une vitrine internationale

"Un rendez-vous important pour la fiction et une grande vitrine pour une industrie qui doit rester compétitive" : c'est ainsi que Piero Marrazzo, président de la Région Lazio, décrit la première édition de la RomaFictionFest, festival dédié à la fiction télévisée internationale dans tous ses formats qui se tiendra dans la capitale italienne du 2 au 7 juillet, sous la direction artistique de Felice Laudadio.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cet événement, qui dispose d'un budget de 4,5 millions d'euros réuni grâce à des financements publics et des sponsors privés, promet de faire ses premiers pas en fanfare. Les nombreuses sections, toutes consacrées à la fiction (de la série télévisée au téléfilm), programmeront des centaines de titres italiens et étrangers représentant la crème de toute la production télévisuelle européenne et mondiale.

Parmi les premiers titres dont la présence a été confirmée, on trouve : The Tudors, réalisé par Ciaran Donnelly et Brian Kirk sur un scénario de Michael Hirst (scénariste du film Elizabeth, de Shekhar Kapur) et interprété par Jonathan Rhys Meyers ; Caravaggio, réalisé par Angelo Longoni assisté du directeur de la photographie Vittorio Storaro ; O’ Professore, réalisé par Maurizio Zaccaro sur un scénario de Sandro Petraglia et Stefano Rulli et interprété par Sergio Castellitto ; Side Effects d'Adolf Winkelmann, minisérie qui dénonce les multinationales pharmaceutiques pour le terrible sort des enfants nés avec des malformations à cause de la thalidomide, qui a fait environ 10 000 victimes dans le monde ; Guerre et paix de Robert Dornhelm ; les nouvelles saisons de Lost, Les Sopranos et Grey’s Anatomy. Le festival accueillera en outre les téléfilms L’ultimo padrino de Marco Risi, avec Michele Placido, Frozen de Friedemann Fromm, thriller allemand interprété par Veronica Ferres et Martin Feifel, ou encore Cold Summer de Hartmut Schoen, qui s'intéresse à la tragique nuit d'août 1961 qui vit l'érection du Mur de Berlin (Allemagne, avant-première mondiale).

Rome présentera également The Flood de Tony Mitchell, avec Robert Carlyle, Tom CourtEnay et David Suchet (Grande-Bretagne, avant-première mondiale), The Trojan Horse de Charles Binamé (Canada, avant-première mondiale), March of Millions de Kai Wessel (Allemagne), The State Within de Daniel Percival (Grande-Bretagne) et un focus consacré à la comédie britannique consistant en une vingtaine d'excellents specimens du genre, dont Suburban Shootout, Coupling, Blackadder. Little Britain.

Sans oublier des focus sur l'industrie télévisuelle, des séminaires internationaux, des discussions sur le DVD, des masterclasses, des conférences sur les formats et les médias numériques et des rétrospectives. Le Lazio, qui avance la TVA sur les productions étrangères et a créé un fonds de 6M € pour les petites et moyennes entreprises qui choisissent cette région, "est pour l'heure le territoire le plus important pour l'audiovisuel italien ; c'est aussi un des plus importants d'Europe, car il emploie près de 100 000 personnes", souligne le président Marrazzo, qui ajoute : "Le festival RomaFictionFest aura des retombées importantes en termes d'economie et d'image".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy