email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2007 Compétition

Bac Films dégaine ses Mexicains et son joker Reygadas

par 

Véritable enfant du festival de Cannes avec une mention spéciale pour la Caméra d’Or en 2002 pour son premier film Japón et la polémique déclenchée lors de la compétition officielle 2005 par son opus suivant Bataille dans le ciel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlos Reygadas
interview : Jean Labadie
fiche film
]
(lire le Focus), le cinéaste Mexicain Carlos Reygadas a confirmé hier son appartenance amplement méritée au gotha du cinéma mondial avec Lumière silencieuse [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Présenté à la presse et en compétition, le film tourne le dos aux outrances sexuelles de Bataille dans le ciel sans pour autant renoncer aux thématiques chères à Reygadas : le réalisme sociologique et l’étude psychologique de l’âme humaine confrontée aux conséquences morales des actes. Mais cette fois, le cinéaste a choisi l’épure, une intrigue minimaliste (un homme déchiré entre sa femme – et ses nombreux enfants - et son amante, elles-mêmes souffrant de la situation), de très laconiques personnages ruraux isolés dans de vastes et splendides paysages. Au rythme de quatre saisons, Lumière silencieuse défile comme un concentré de minéralité, chaque geste, regard et parole intensifiant des émotions ultra-contenues. D’une très grande beauté visuelle (avec notamment une ouverture et un final fascinants), le film qui s’étire au risque de faire ressentir sa longueur (2h22) apparaît donc comme une étape d’expérimentation supplémentaire pour Carlos Reygadas, réalisateur surdoué en quête de maîtrise.

Coproduit à 30 % par la France via Arte France Cinéma et Bac Films qui distribuera le film dans les salles de l’Hexagone en octobre et qui gère aussi les ventes internationales, Lumière silencieuse a bénéficié d’un budget d’1 M€ incluant également le soutien du World Cinema Fund de Berlin et une coproduction des Hollandais de Motel Films.

A noter que Bac Films s’occupe également de la distribution France et des ventes internationales d’un autre film mexicain sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs : La influencia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pedro Aguilera. Et l’intérêt des professionnels européens pour le cinéma latino-américain ne se dément pas puisque le documentaire Calle Santa Fe de la Chilienne Carmen Castillo, sélectionné au Certain Regard a été produit par la France (Les Les Films d'IciINALove Streams Agnès B Production) et la Belgique (Les Films de la Passerelle) et que XXY [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Argentine Lucia Punzo, projeté à la Semaine de la Critique compte parmi ses coproducteurs les Espagnols de Wanda Vision et les Français de Pyramide.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy