email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Serbie

Plein feu sur les coproductions européennes à Novi Sad

par 

Le premier Festival du Film de Serbie , qui s'est tenu à Novi Sad, s'est partagé entre la promotion du cinéma national et des productions européennes: cinq jours de projections (3-8 juillet) soutenus par le Ministère de la Culture de la République de Serbie, le Conseil exécutif de la Province autonome de Vojvodina et la municipalité de Novi Sad.

Au programme, deux sections compétitives. La première, National Class, a présenté au public constitué principalement d'étrangers et de professionnels, des productions locales des 12 derniers mois. Parmi les 16 films, la coproduction avec l'Autriche, l'Allemagne et la Bulgarie Gucha de Dušan Milić s'est particulièrement fait remarquer.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Lauréat du Prix du public au Festival International du Film de Sofia , le deuxième film de Milić (un "Roméo et Juliette" entre deux groupes de musique rivaux) a vu le jour comme son précédent film Strawberries in the Supermarket, sous l'égide d' Emir Kusturica, à qui le festival a consacré une large rétrospective de ses films les plus célèbres.

Le Jury, présidé par l'Icelandais Fridrik Thor Fridriksson, a remis son Prix du Meilleur film à Belle Epoque de Nikola Stojanović, une comédie dramatique sur les faits historiques dont Sarajevo fut le théâtre en 1914, vue à travers le prisme de la vie d'Antonio Waltz, le premier caméraman du cinéma bosniaque. Le Prix du Meilleur réalisateur a été décerné à Szabolcs Tornai pour Sand Glass, inspiré du roman de Danilo Kiš.

L'autre section compétitive (pour la première fois) , Eurimages, a présenté un panorama des productions et surtout des coproductions financées par le Fonds éponyme. Le festival affichait une galerie de noms, tant connus tels les maîtres Raoul Ruiz (le blockbuster européen Klimt [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Carlos Saura (Iberia), que ceux moins connus des jeunes talents de demain, tel le "scandaleux" Taxidermia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de György Pálfi.

Le titre vainqueur de cette section est revenu à Trance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Teresa Villaverde
(presenté à Cannes et à Rotterdam), une coproduction entre Clap Filmes (Portugal), Gémini (France) and Revolver (Italie).

Le fait que les coproductions sont au centre de ce nouveau festival fut encore souligné par le projet Danubius Film Fund (à l'instar du Balkan Fund du Festival du Film de Thessalonique) qui veut offrir une plateforme de coopération entre l'Allemagne, l'Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Bulgarie, la Roumanie, la Moldavie et l'Ukraine. Et la Serbie naturellement, qui à travers son programme centré sur l'Europe, confirme sa candidature pour entrer dans le programme MEDIA.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy