email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Hongrie

Bibliothèque Pascal : la face obscure de l’immigration

par 

Bibliothèque Pascal : la face obscure de l’immigration

Démarrage aujourd’hui sur les bords de la Mer Noire du tournage de Bibliothèque Pascal, le 4e long métrage de Szabolcs Hajdu, une coproduction association la Hongrie, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Auteur des remarqués Sticky Matters (2001 - meilleur premier long au Hungarian Film Week), Tamara (2004), et White Palms [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Szabolcs Hajdu
fiche film
]
qui fut apprécié à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2006 (lire l’interview du cinéaste dans le Dossier Blitz magyar sur la Croisette), le jeune cinéaste de 35 ans s’attaque cette fois au cruel périple européen d’une jeune femme d’origine hongroise habitant la Transylvanie (Roumanie). Au casting figurent Orsolya Török-Illyés (déjà tête d’affiche de Tamara), Gheorghe Dinica (considéré comme un des meilleurs acteurs de l’histoire du cinéma roumain et déjà apprécié dans White Palms) et ses compatriotes Oana Pellea et Andi Vasluianu (vu dans California Dreamin' [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Cristian Nemescu).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Signé par le cinéaste, le scénario retrace les mésaventures de Mona Gajdó (Orsolya Török-Illyés), une Roumaine d’origine magyare, élevant seule une petite fille née d’une rencontre avec l’étrange Viorel (Andi Vasluianu). Convaincue par l’Arménien Vacariu (Gheorghe Dinica) de la nécessité de partir à l’étranger pour assurer sa survie économique, Mona confie son enfant à Rodica (Oana Pellea), une diseuse de bonne aventure à qui elle promet d’envoyer chaque mois de l’argent. Passée en Angleterre grâce à de faux papiers, la jeune femme est dirigée vers un night club londonien, le Bibliothèque Pascal où elle travaille quelques temps avant d’être arrêté par la police pour travail clandestin. Après quatre mois de prison, le propriétaire du night club réussit à la faire sortir, mais sa liberté a un prix : la prostitution dans des chambres secrètes du Bibliothèque Pascal qui offre à ses clients la possibilité de disposer d’esclaves sexuels représentant des grandes figures de la littérature : Antigone, Katherina Minola (la Mégère Apprivoisée de Shakespeare), Mère Courage, Le Petit Prince (Orion Radies), Oliver Twist, Jeanne d’Arc… Un univers qui se révèlera de plus en plus dangereux pour Mona.

Produit par Iván Angelusz (procucer on the Move 2006 – lire l’ interview) pour Katapult Film et Gábor Kovács pour FilmPartners du côté hongrois, Bibliothèque Pascal est coproduit par András Hámori pour la société britannique H2O Motion Pictures et par les Allemands d’EuroArts Entertainment. Le film qui bénéficie d’un budget d’environ 2,5 M€ a reçu 250 000 euros de soutien d’Eurimages et la direction de la photographie a été confiée à András Nagy (Johanna [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Le tournage passera des bords de la mer Noire à Budapest avant de prendre le chemin de Londres, puis de se terminer en novembre en Transylvanie, sans doute à Brasov. A noter par ailleurs que Szabolcs Hajdu a tourné cette année la comédie Adel Versus Friday (coproduction de LagunaFilm et Unio Film), une fiction TV qui pourrait bien sortir en salles à l’automne avec également Orsolya Török-Illyés en tête d’affiche.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy