email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Sortie de prison pour Sur ta joue ennemie

par 

Démarrage dimanche à Grenoble du tournage de Sur ta joue ennemie, le premier long métrage de fiction du célèbre documentariste Jean Xavier de Lestrade, vainqueur notamment de l’Oscar 2002 avec Un coupable idéal. Dans les rôles principaux du film qui s’inspire d’un fait-divers survenu il y a une quinzaine d’années se distinguent Robinson Stévenin (Mon colonel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, La petite Lili, César 2002 du meilleur espoir masculin) et la Shooting Star 2006 Fanny Valette (La petite Jérusalem, Molière [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Changement d'adresse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- lire l’interview) aux côtés d’Aurélien Wiik, Daniel Martin et Hubert Saint-Macary.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cosigné par le cinéaste et par Gilles Taurand (cinq fois complice d’André Téchiné, mais aussi scénariste du Promeneur du champ de Mars et Golden Osella à Venise en 1997), le scénario de Sur ta joue ennemie (développé sous le titre Un jour peut-être) démarre avec la sortie de prison de Julien (Robinson Stévenin). Ayant passé 14 ans en détention pour un parricide et a obtenu un doctorat de philosophie pendant son incarcération, ce trentenaire n’a qu’une obsession une fois libre : retrouver son premier amour, Emilie (Fanny Valette) à laquelle le lie un lourd secret.

Produit pour un budget de 2,7 millions d’euros par Denis Poncet pour Maha Productions (société codirigée par le cinéaste) et par Philippe Carcassonne pour Ciné @, Sur ta joue ennemie bénéficie du soutien en préachat et en coproduction de France 2 Cinéma, d’une coproduction de Rhône-Alpes Cinéma, d’un préachat de Canal +, de 410 000 euros d’avance sur recettes du Centre National de la Cinématographie (CNC) et de 339 000 euros de la région Ile-de-France. "Nous avons réalisé un carton plein à chaque guichet" a précisé Denis Poncet à Cineuropa, "car la qualité du scénario a été plébiscitée, sans oublier l’impact de la notoriété de documentariste de Jean Xavier de Lestrade." Programmé pour 45 jours, le tournage se déroulera pendant quatre semaines à Grenoble avant de migrer à Paris. A noter également que la direction de la photographie a été confiée au talentueux Grec Yorgos Arvanitis. La livraison du film est prévue au printemps 2008 dans l’espoir d’une vitrine cannoise, Rezo Films pilotant la distribution France et les ventes internationales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy