email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Allemagne

Des madones en Hesse

par 

Des madones en Hesse

Le Prix du "Land" allemand de Hesse du meilleur film a été attribué vendredi soir, lors d'un gala organisé à Francfort sur le Main, à Madones (Madonnen), deuxième long métrage de Maria Speth qui dépeint l'irresponsabilité d'une mère de cinq enfants délinquante et instable.

Cette coproduction entre l'Allemagne (Pandora, Cineworx, ZDF), la Belgique (Les Films du Fleuve) et la Suisse (SF) dont les ventes internationales sont assurées par The Match Factory a déjà été présentée à nombre de festivals, dont Berlin et Karlovy Vary. Il a également valu à l'actrice Sandra Hüller un prix au Festival de Mar del Plata. Le Prix de Hesse du meilleur film, assorti de la somme de 30 000 €, récompense une oeuvre qui "ne cesse de surprendre le spectateur" et constitue "une réflexion fascinante – et tout-à-fait actuelle – sur ce qui signifie être mère", a déclaré le jury. Madones sortira en Allemagne le 6 décembre, distribué par Peripher.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le prix du meilleur documentaire, lui aussi d'une valeur de 30 000 €, est allé à Spielverderber de Georg Nonnenmacher et Henning Drechsler, portrait du 23ème protagoniste sur un terrain de football : l'arbitre. Lydia Dykier a de son côté obtenu 15 000 pour son court métrage Leggingsjeans.

Parmi les autres vainqueurs, on peut citer Rochus Hahn, récompensé pour le scénario de son projet de film Das letzte Streichholz, et le producteur Wolfgang Herold, distingué par le jury pour son travail sur Schwerter des Königs (Dungeon Siege). 10 cinémas ont en outre reçu des prix pour leur engagement culturel.

Le Prix international de littérature au cinéma, réservé aux adaptations, est allé à Michael Winterbottom pour A Mighty Heart [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, et le "Cinema for Peace Special Award" est revenu au producteur Roland Emmerich et au réalisateur Marco Kreuzpaintner pour la coproduction germano-américaine sur le trafic humain Trade – Willkommen in Amerika.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.