email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Portugal

Corrupção monté par son producteur

par 

Le film Corrupção [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, tiré du best-seller "Eu Carolina" de Carolina Salgado, paraît voué dès le départ à une destinée controversée. Si jusqu'ici, les critiques du projet sont restées externes à l'équipe et aux acteurs, à une semaine de sa sortie, la rupture entre le producteur Alexandre Valente (Utopia Filmes) d'un côté et le réalisateur João Botelho et son scénariste Leonor Pinhão de l'autre est à présent de notoriété publique.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Valente – "Producer on the move" à Cannes en 2006 – a décidé de re-monter le film après des désaccords avec le réalisateur sur son montage originel. Par suite, le film sera projeté sans mention des noms de Botelho et Pinhão au générique, et c'est Valente qui en prendra la responsabilité légale et créative. La nouvelle version, qui n'a pas été révélée aux médias, est plus courte de 17 minutes avec une bande originale différente de celle choisie par le réalisateur.

Selon le producteur, la situation était claire dès le départ dans le contrat : "Je n'étais pas d'accord avec Botelho et ceci est un film commissionné, où je prends tous les risques. Compte tenu de mon expérience dans la publicité et le cinéma avec O Crime do Padre Amaro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, je crois que j'avais le droit de présenter la version en laquelle je crois. Mon but n'était pas d'offenser le travail de Botelho, mais d'écourter le film pour le rendre plus dynamique", a expliqué Valente à une conférence de presse organisée en début de semaine en présence de l'acteur vétéran Nicolau Breyner mais en l'absence de l'actrice Margarida Vila-Nova, 24 ans.

De son côté, Vila-Nova s'est annoncée, dans un communiqué de presse, tout-à-fait solidaire de Botelho, avouant sa "perplexité quant au montage du producteur" et disant avoir été "écartée de la décision de la société".

Corrupção d'Alexandre Valente reste, malgré ces polémiques, prêt à sortir le 1er novembre dans 55 salles. Ce nombre de copies, inhabituel pour les productions portugaises, équivaut à celui qu'on réserve aux blockbusters internationaux comme Harry Potter et Spiderman.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy