email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FÊTE DU CINÉMA DE ROME Extra

Une visite en prison marquante pour Evans

par 

In Prison My Whole Life [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(litt. "en prison toute ma vie"), documentaire à petit-budget du Britannique Marc Evans’ (Snow Cake [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) projeté dans la section Extra de la Fête du Cinéma de Rome, réexamine le cas de Mumia Abu-Jamal, journaliste, homme de télévision et activiste pour les Black Panthers qui a été condamné pour le meurtre d'un policier de Philadelphie, Daniel Faulkner, en 1982 et continue de purger sa peine.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Contrairement à un autre documentaire réalisé en 1996 sur le même sujet, le film d'Evans a un attrait en plus : les faits sont narrés par William Francome, jeune Britannique diplômé en sociologie qui est né le 9 décembre 1981, le jour de la fusillade, et a entendu parler de la campagne pour libérer Mumia par sa mère, Américaine de la génération des mouvements de protestation installée à Londres.

Comme Evans l'a dit, "D'une certaine manière, ce film ne m'appartient pas ; il appartient à Will, que nous suivons en Amérique alors qu'il explore le cas d'un homme qui est devenu un symbole pour le mouvement contre la peine de mort". Bien que Mumia ne risque plus la mort pour le moment, son cas est bloqué judiciairement, car des appels sont interjetés des deux côtés.

Le film montre aussi le témoignage d'un sténographe de tribunal qui a entendu le juge du premier procès dire "Je vais les aider à saquer ce nègre" et une vidéo d'un film de formation de la chambre d'audience de Philadelphie datant des années 1970, où on entend un formateur de la police dire "Il ne faut pas de gens intelligents [dans le jury] – ils prennent les mots 'doute raisonnable' au sérieux et se mettent vraiment à y penser".

Francome paraît sympathique. Les moments où le documentaire marque le plus sont ceux où des révélations progressives créent un grand suspense, au fil des interviews de personnages clef et d'intellectuels (comme la romancière Alice Walker, les rappeurs Snoop Dogg et Mos Def et le philosophe-activiste Noam Chomsky), et finissent par constituer un réseau de preuves.

Le film a été produit par Livia Giuggioli avec comme producteur associé son mari, l'acteur britannique Colin Firth, pour Nana Films, en coproduction avec la société italienne Fandango, qui distribuera le film dans les salles transalpines. Les ventes internationales ont été confiées à la société britannique Swipe Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy