email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

Darling : une femme contre la fatalité

par 

Lancé aujourd’hui par Gaumont sur 113 copies, Darling [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Christine Carrière détonne dans la production française actuelle. Retraçant l’histoire d’une jeune femme tentant de s’extraire d’un milieu défavorisé et aspirée dans une spirale d’alcoolisme et de violence conjugale, le film réunit en tête d’affiche deux acteurs très populaires, Marina Foïs et Guillaume Canet, évoluant à contre-emploi et ayant sacrifié leurs confortables cachets habituels pour que le projet puisse voir le jour. Un engagement qui n’a pas suffit à convaincre les chaînes hertziennes, sans doute rebutées par la dureté du sujet, d’investir dans le long métrage.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Scénarisé par la réalisatrice et par Pascal Arnold d’après un ouvrage de Jean Teulé, Darling réussit le pari de restituer l’extrême difficulté d’une vie aux lisières du quart-monde économique et culturel français sans pour autant tomber dans le misérabilisme. Un équilibre précaire rendu possible grâce à l’exceptionnelle performance de Marina Foïs, une comédienne jusqu’à présent cantonnée dans le registre comique et qui révèle un potentiel dramatique insoupçonné. Elevée dans une maison au bord d’une nationale en Basse-Normandie dans une famille de paysans où règne la brutalité paternelle, Darling rêve d’échapper à son milieu. Mais son mariage avec un chauffeur routier fêtard (Guillaume Canet) la précipitera dans un enfer de femme au foyer et de mère de famille outragée et maltraitée. Un portrait de femme passée au broyeur de la vie qui n’abandonne néanmoins jamais sa lutte pour exister, conserver sa dignité et séduire malgré tout.

Produit par Rectangle Productions en coproduction avec Gaumont, Darling signe le retour d’une cinéaste multiprimée à Locarno en 1994 avec Rosine et sélectionnée à la Quinzaine des Réalisateurs 1999 avec Qui plume la lune ?. Le film a bénéficié d’un budget de 3,94 M€ incluant 380 000 euros d’avance sur recettes du Centre National de la Cinématographie (CNC), de préachats de Canal+ et Ciné Cinéma, et de 230 000 euros de soutien de la région Ile-de-France.

Parmi les autres sorties de ce mercredi, à signaler les 35 copies misées par Wild Bunch Distribution sur le documentaire Mon meilleur ennemi du Britannique Kevin Macdonald (Le dernier roi d'Ecosse [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), une enquête sur le nazi Klaus Barbie. Arrivent aussi à l’affiche La commune (Paris, 1871) de Peter Watkins (Shellac – 3 copies), Tête d'or [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gilles Blanchard (Pierre Grise Distribution – 5 copies) et la star française Vincent Cassel au casting des Promesses de l'ombre de David Cronenberg.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy