email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

DISTRIBUTION Italie

Gli Arcangeli entrent au cinéclub

par 

Aux nombreux cinéastes italiens qui ont, ces dernières années, inventé des façons alternatives de distribuer leurs films (c'est le cas de Vittorio Moroni, Pietro Reggiani et Giorgio Diritti), il faut aujourd'hui ajouter le nom de Simone Scafidi : son premier long métrage, Gli Arcangeli, sort le 18 janvier dans deux villes, Rome et Tortona. À partir de la semaine prochaine, ce film sera sur les écrans à Milan et Gênes puis il continuera sa tournée selon un calendrier encore en cours d'élaboration. Dans la capitale italienne, Gli Arcangeli aura une distribution itinérante – une solution inédite rendue possible par la participation de cinq cinéclubs. En tout, le film aura sept jours de programmation garantie et continue, quoiqu'en plusieurs endroits (pour les salles et les horaires, consulter le site gliarcangeli.blogspot.com).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce film, produit et distribué par (dis)ORDET et interprété par Andrea Riva (Meilleur acteur au Festival international de Milan), Francesca Inaudi et Franco Branciaroli, est, selon les mots du réalisateur, "l'histoire d'une passion faite de douleur et de courage, d'espoir et de crainte. J'ai voulu, poursuit-il, que ce film soit différent de toute autre oeuvre cinématographique, même au risque de paraître un OVNI du cinéma".

L'expérience pourrait faire des émules, car en réduisant la marge de risque de chaque "exploitant", elle ouvre une voie facile à suivre pour d'autres oeuvres, surtout dans la mesure où (comme dans le cas de Gli Arcangeli), le support numérique permet de réduire encore davantage les dépenses d'acheminement et peut être utilisé même dans des lieux (cinéclubs, centres et associations culturel) qui ne sont pas équipés pour projeter les films sur support pellicule.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy