email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Italie

Moccia, amour sans frontières mais avec polémique

par 

Le prochain rendez-vous cinématographique pour les adolescents italiens est l'adaptation très attendue du dernier livre de Federico Moccia, porte-voix officiel des rêves les plus romantiques de millions de jeunes. Après Tre metri sopra il cielo et Ho voglia di te [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, les écrans italiens accueilleront dès le 25 janvier Scusa ma ti chiamo amore (Medusa Film – 500 copies), dernière oeuvre de l'écrivain, qui a désormais décidé de passer également derrière la caméra.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce film, présenté dans un grand lycée romain devant une foule hurlante de fans, raconte la relation d'un publicitaire de 37 ans (Raoul Bova) et d'une jeune fille de 17 ans (la débutante Michela Quattrociocche) qui passe son bac. Cette rencontre-confrontation de deux générations n'a pas manqué de déchaîner quelques controverses. "C'est un rapport sain et crédible, a expliqué Moccia, qui fait écho aux histoires que j'ai entendues de la bouche de tant de jeunes filles". "La différence d'âge n'est plus un gros problème", a confirmé Bova, qui après nombre de rôles dramatiques retrouve ici une veine plus légère. "L'amour n'a pas de frontières", a-t-il sentencieusement assuré – un bon slogan à scandales pour le nouveau film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.