email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Pays-Bas

Un régal de films hollandais à Rotterdam

par 

L'année à été bonne pour le cinéma néerlandais au Festival international de Rotterdam, avec en tout 80 productions nationales au programme.

"Le festival est très fier de présenter une si belle quantité de films hollandais en avant-première", a déclaré la programmatrice Juliette Jansen. "Ils sont d'excellente qualité : plusieurs courts sont en lice dans les compétitions pour les Tigres et les prix UIP, le long métrage Shanghai Trance, de David Verbeek, concourt pour les Tigres. La diversité de ces titres est incroyable, des documentaires traitant de problèmes actuels aux travaux expérimentaux en passant par les films grand public où l'on retrouve des visages familiers, comme Nothing to Lose, Tiramisu et Left".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Nothing to Lose vient à point pour explorer une question qui a récemment perturbé les Pays-Bas : l'évasion de prisonniers traités en hôpital psychiatrique. Dans cette histoire fictionnelle, le réalisateur, Pieter Kuijpers, suit Johan (Theo Maassen), interné à long terme pour le meurtre de son père. Quand il s'échappe, il prend en otage une petite fille de treize ans et se lance dans une croisade pour trouver la seule personne qui peut, croit-it, l'innocenter.

Comme dans l'histoire de crime Godforsaken [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, réalisée en 2003, Kuijpers s'intéresse autant aux personnages qu'à la narration et obtient une excellente prestation de la part de son acteur principal. Après sa première à Rotterdam, cette production Pupkin Film sera distribuée par Independent Films dès jeudi. Les ventes internationales sont assurées par High Point Media.

La réalisatrice Paula van der Oest, nominée aux Oscars pour Zus & Zo (2004), a quant à elle présenté Tiramisu au festival. Il s'agit de nouveau d'un récit attrayant et divertissant qui a cette fois pour héros une star du théâtre vieillissante (Anneke Blok, qui renvoie à Deneuve) presque complètement désargentée et son nouveau comptable (Jacob Derwig), type plutôt cérébral qui est décontenancé non seulement par l'état de ses finances mais aussi par son style de vie extravagant. Ce titre a été produit par Motel Films, qui s'occupe aussi des ventes internationales. La sortie nationale est prévue pour le 6 mars par A-Film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy