email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2008 Panorama

Big Brother au Danemark

par 

Projeté hier soir dans le cadre du Panorama Special de la Berlinale, What No One Knows [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du cinéaste danois Søren Kragh-Jacobsen se révèle un passionnant thriller politique dénonçant la société de surveillance et l’état de santé actuel de la démocratie.

Libre adaptation d’un livre de Søren Lassen, What No One Knows retrace les mésaventures de Thomas (le convaincant Anders W. Berthelsen), un marionnettiste brutalement entraîné dans une dangereuse situation quand il tente de comprendre le mystère entourant la disparition soit-disant accidentelle de sa soeur Charlotte (Sonja Richter).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Charlotte, une célèbre photo-reporter, avait découvert des informations suspectes sur leur père décédé. Ce dernier qui travaillait pour le renseignement militaire pourrait avoir été mêlé à l’emploi de produits chimiques toxiques. Et plus l’enquête de Thomas se rapproche des hautes sphères des services secrets danois, plus sa famille et ses amis sont en danger, y compris Ursula (Maria Bonnevie), la petite amie de Charlotte. Car Thomas est naïf et la conspiration politique au-delà de son entendement.

Tourné à la lumière naturelle et caméra à l’épaule, le film a l’allure et l’empreinte des thrillers hollywoodiens dans une tentative délibérée du cinéaste danois de rendre hommage à Ridley et Tony Scott qu’il admire, et de s’essayer à un nouveau genre : le thriller politique.

"En Europe et aux Etats-Unis, nous sommes guidés actuellement par la peur" a commenté Søren Kragh-Jacobsen hier lors de la conférence de presse. "Les pratiques de surveillance sont complètement absurdes et elles doivent être discutées. Comment pouvons-nous protéger notre liberté dans notre démocratie ?"

What No One Knows signe le quatrième passage du cinéaste à la Berlinale, après Rubber Tarzan (1982 – vainqueur du prix du meilleur film pour Jeune Public)) et ses sélections en compétition en 1997 (The Island on Bird Street) et 2003 (Mifune- Ours d’Argent).

Le film a été produit par le fidèle complice du réalisateur, Lars Bredo Rahbek pour Nimbus Film. Les ventes internationales sont pilotées par The Match Factory.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy