email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2008 Compétition / France

Confrontation générationnelle en Israël

par 

Fraîches réactions de la presse internationale à l’issue de la projection aujourd’hui de Restless [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du sexagénaire Amos Kollek, une coproduction franco-belgo-israélo-canadienne présentée en compétition officielle à la Berlinale.

Le film raconte les mésaventures douces-amères de Moshe, un écrivain ayant émigré d’Israël aux Etats-Unis depuis de nombreuses années. Empli de souvenirs, de regrets et de songes perdus, l’homme ignore cependant qu’il a un fils nourrissant contre lui beaucoup de ressentiment, ainsi qu’une profonde colère. Leur rencontre sera une confrontation entre père et fils, mais aussi un choc de deux générations assez différentes, qui doivent apprendre à communiquer.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Selon Amos Kollek, réalisateur notamment deFast food, fast woman (2000) et de Queenie in Love (2001), "le film parle des temps et des valeurs qui changent, en Israël comme dans le monde occidental. Le père a grandi à une époque précaire, pendant la création d’un nouvel Etat. Le fils, lui, vit dans la confusion actuelle, a été élevé dans un monde qui se transforme rapidement, dépourvu d’éléments stables. Il n’a pas de modèle et pas de figure paternelle surtout. Le titre du film vient de là, de la sensation d’inquiétude que j’éprouvais quand j’habitais moi-même à New York et quand je suis ensuite rentré en Israël."

Resteless a été produit par Hamon Hafakot & Pie Films en partenariat avec Twenty Twenty Vision, Liaison Cinématographique, Paradise Films et Entre Chien et Loup. Bavaria Film International gère les ventes dans le monde.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy