email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Italie

Meeting à Bergame à la rencontre de l'Europe

par 

Malgré la toute nouvelle concurrence du Festival international Alba (dont les dates ont été avancées de deux mois cette année, d'où la coïncidence des dates), Bergamo Film Meeting évite la polémique : après avoir passé le cap du vingt-cinquième anniversaire (célébré l'année dernière), cette édition, qui se tiendra du 8 au 16 mars, confirme les affinités de l'événement avec les cinématographies européennes.
Una piccola storia de Stefano Chiantini, un film presque complètement au masculin sur trois grimpeurs de haute montagne pris dans un éboulement, et Senza fine de Roberto Cuzzillo, qui se conjugue de son côté au féminin et raconte le désir de maternité d'un couple de femmes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

À l'exception du film allemand Früher oder später d'Ulrike von Ribbeck, les autres films en compétition viennent de l'Europe plus périphérique. On ne trouve cette année aucun titre français (mais l'événement propose une rétrospective René Clair), mais un film slovène, Short Circuits de Janez Lapajne, un titre portugais, Goodnight Irene [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Paolo Marinou-Blanco, A Man’s Work du Finnois Aleksi Salmenperä et Przebacz du Polonais Marek Stacharski.

Pour inaugurer le festival, le soir même de la journée internationale de la femme, deux réalisatrices seront présentes : la Tchèque Alice Nellis (en compétition avec Little Girl Blue) et Alina Marazzi, auteur du documentaire Vogliamo anche le rose. Le documentaire est représenté cette année par quatorze titres, dont le film bulgare The Mosquito Problem and Other Stories d'Andrey Paounov.

Parmi les nombreux événements parallèles, on peut citer l'intégrale Julio Medem (de son premier film, Vacas, au dernier, Caotica Ana) et l'hommage posthume à l'Anglais Freddie Francis, réalisateur gothique et extraordinaire directeur de la photographie pour des cinéastes comme Joseph Losey et David Lynch.

L'événement le plus attendu est sans doute l'avant-première italienne de The Man from London [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, qui marque le retour à Bergame du cinéma de Béla Tarr, qui y a précédemment fait l'objet d'un grande rétrospective – une manière de regarder vers l'avant sans oublier le chemin accompli ce dernier quart de siècle.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy